STANDARD

Onyewu : « Il faut savoir reculer » Aix-la-Chapelle Standard Mercredi 18h (à Eupen)

Six mois outre- Manche n'ont pas changé Oguchi Onyewu. Hier midi, il est arrivé en disant qu'il n'avait rien à nous dire puis il s'est détendu et a parlé de tout sauf de ses six mois passés à Newcastle.

« Je n'ai pas envie de faire le bilan de mon vécu anglais, précise-t-il. Je me concentre sur mon travail actuel. J'y ai pris du plaisir mais à quoi sert-il de retourner en arrière ? Je suis revenu au Standard. Je n'ai pas le choix puisque j'y suis sous contrat jusqu'en 2009. Je suis content de revoir des amis et de découvrir cet endroit magnifique ici au Sart-Tilman. Vais-je rester ? On verra. Ça dépendra d'éventuelles propositions. »

S'il ne semble pas désabusé, le grand Américain est quand même visiblement déçu, même s'il affirme : « Newcastle, c'était le bon choix. Je ne regrette pas du tout d'avoir privilégié cette piste plutôt que celle qui menait à Marseille. Je reconnais que ça n'a pas marché comme je l'espérais. Mon objectif était d'obtenir un transfert définitif. Le club n'a pas levé l'option. Il faut parfois savoir reculer pour mieux sauter. Je reste néanmoins persuadé que le championnat anglais est fait pour moi. C'est très physique. Même à l'entraînement, il y a des blessés. Mais la plus grande différence avec ici, c'est la vitesse d'exécution. Je trouve que c'est une compétition très excitante où la mentalité est différente. »

«Je suis un des plus vieux»

De retour à Liège depuis lundi, outre la découverte du complexe Robert Louis-Dreyfus, «Guchi» a constaté d'autres changements : « Avec les départs de Conceiçao, Deflandre, Rapaic et même Geraerts, je suis un des plus vieux. Je trouve qu'il y a des qualités dans ce groupe et, surtout, beaucoup d'envie. Si on me le demande, je serai un guide pour les plus jeunes. »

Pourtant, c'est au jeune Defour que le club a confié le brassard de capitaine.

«Je n'étais pas là au moment du choix, rétorque le Ricain. Et puis, je dois dire que c'est une bonne chose parce que Steven est un jeune talentueux et je ne crois pas que ça va lui monter à la tête. »

Quand on fait remarquer à Onyewu qu'il a un peu changé physiquement, il s'étonne puis précise : « Je fais moins de musculation qu'auparavant parce que je travaille beaucoup plus mon explosivité. C'est sans doute pour cela que vous me croyez plus mince. Mais, croyez-moi, je reste suffisamment musclé ! »

Si on n'a aucun doute sur la mentalité très professionnelle d'Oguchi, on est quand même heureux de l'entendre affirmer : « Je joue toujours pour progresser et peu importe où. Je peux très bien le faire ici au Standard, c'est une question de mentalité. »

Ce soir, à 18h, les Standarmen disputent une rencontre amicale à Eupen contre le club allemand d'Aix-la-Chapelle. Les supporters liégeois auront donc sans doute l'occasion de revoir Onyewu à l'oeuvre même si, hier, Michel Preud'homme n'avait pas encore décidé s'il allait aligner l'Américain sur lequel il compte visiblement puisqu'il a déclaré : « Je bâtis mon équipe avec lui. Je pense qu'il a intérêt à disputer une bonne saison avec nous avant de songer à repartir. »

Nos dernières videos