Après le retrait de son président-fondateur , le «Bistreot patoisant tournaisien» réaffirme sa volonté de poursuivre sa route.