MAGAZINE

Politique en prime time : Répondez @ la question

C'est ce soir que la RTBF lance son pari audacieux : une émission politique de 60 minutes, en direct, en prime time. Et pour prolonger le débat : 30 minutes sur le net.

Johanne Montay était en pleine répétition, mardi à 17 h. Alors que les visseuses fixaient le décor de l'émission aux Halles Saint-Géry, le régisseur testait les huit caméras qui devaient filmer l'émission. Test, test : les écrans dans le décor fonctionnent et permettront de diffuser des images en rapport avec l'invité. Pendant que François De Brigode, stressé de voir enfin aboutir son projet d'émission, révisait ses questions, Johanne répondait aux nôtres. «On va faire une répétition en temps réel, avec une doublure pour remplacer Bart De Wever.»

Car c'est le patron de la NVA qui essuiera les plâtres du nouveau concept : «Il n'a pas été trop difficile à convaincre. Quand on l'a contacté avant ses vacances, il nous a répondu qu'il allait analyser notre demande avec bienveillance. On l'a rencontré après, François et moi, pour lui expliquer le concept.» Ce dernier consiste à placer un homme politique sous le feu nourri des questions de trois journalistes. François De Brigode, en Monsieur Loyal, répartit les thèmes et lance une 1re question. Ensuite, ils sont trois à prendre le relais : Johanne Montay, avec son étiquette de télé, Bertrand Henne, journaliste politique en radio (La Première), et un journaliste de presse écrite. Luc Van der Kelen éditorialiste du quotidien flamand Het Laatste Nieuws sera là pour la première, mais cette 3e chaise sera occupée par une personne différente chaque mois. «On trouvait important d'avoir un journaliste télé et un radio. Bertrand Henne est bon, il a un style qui cadre bien avec ce qu'on voulait faire de l'émission...»

Malgré la répétition, les journalistes travailleront ce soir sans filet, en direct. Leur écoute et leur réactivité fera aussi la qualité de l'émission.

La Une, 20.20