HUY - Tribunal de police

Déchu à vie, son permis lui est retiré un an... de plus

Déchu à vie, son permis lui est retiré un an... de plus

(photo EdA)

Il est déchu à vie mais continue à rouler. Le tribunal le condamne... à une déchéance d’un an.

L’histoire de ce Liégeois, domicilié à Huy, n’est pas banale. Déchu à vie du permis de conduire depuis plus de dix ans, il a de nouveau comparu à la fin du mois de septembre devant le tribunal de police de Huy pour d’autres faits de roulage. À son «palmarès» figurent effectivement deux fois 24 mois de prison pour défauts d’assurance et d’immatriculation.

De lourdes peines justifiées par le fait que Marc roule depuis 24 ans en accumulant les infractions et ne s’est jamais présenté au tribunal. Avec son avocat, il s’opposait à une de ces peines, suite à deux flash radar, à Vinalmont et à Villers-le-Bouillet.

Le Hutois d’adoption a bien reconnu se trouver au volant lors des infractions... sans permis, sans assurance... À 20 ans, il avait bien tenté de passer son permis mais étant analphabète, il l’avait raté. Pensant pouvoir le passer oralement, il s’était représenté, en vain...

Déchu à vie du permis de conduire en 1994, il voit ensuite un recours en grâce rejeté en 2002. Il est donc interdit de route et pourtant, il exerce la profession de chauffeur en génie civil pendant plusieurs années sur chantier. Et roulait donc toujours, malgré l’interdiction.

Le tribunal de police a dès lors condamné l’individu à une peine de travail d’une durée de 100 h, une amende de 82,5€ ainsi que... d’une déchéance du droit de conduire pour un an pour la première infraction (108 km/h au lieu de 90). La deuxième infraction (70 km/h au lieu de 50 km/h) lui vaut la même peine, mais avec une amende plus salée, portée à 220€.

N.M.

+ Prolongez votre information dans Le Jour Huy-Waremme de ce mercredi 8 octobre