DSi de Nintendo: un potentiel de ventes de 10 millions d'unités au Japon

DSi de Nintendo: un potentiel de ventes de 10 millions d'unités au Japon

Présentation de la "DSi" de Nintendo à Tokyo, le 2 octobre 2008

La future console de jeux vidéo portable DSi du japonais Nintendo pourrait s'écouler à dix millions d'unités au Japon, portant à plus de 33 millions d'exemplaires le total des ventes de cette famille de machines dans l'archipel depuis sa naissance en 2004, a estimé mardi un expert.

"Si l'on observe les catégories de Japonais qui n'ont pas encore de DS, on en déduit qu'il existe un potentiel de dix millions d'unités", a indiqué le patron d'Enterbrain, une firme nippone spécialisée dans les études sur le jeu vidéo, Hirokazu Hamamura.

"La DSi n'est pas une DS de nouvelle génération, c'est une version optimisée de l'actuelle DS Lite", a-t-il souligné.

"En ce sens, elle a vocation à attirer une nouvelle clientèle pas encore équipée et non à pousser ceux qui ont déjà une DS à la renouveler", a-t-il précisé lors d'une conférence, à deux jours de l'ouverture du salon annuel Tokyo Game Show, la plus grosse manifestation du jeu vidéo en Asie.

M. Hamamura songe notamment aux jeunes hommes salariés, aux lycéennes et aux tout petits enfants, publics qui, selon lui, sont les moins gros acheteurs des actuelles DS.

Les deux premières DS (DS et DS Lite), lancées respectivement en décembre 2004 et mars 2006 au Japon, s'y sont déjà arrachées à 23,5 millions d'exemplaires, soit près d'un tiers des ventes mondiales.

Le nouvelle DSi ressemble à l'actuelle DS Lite, mais elle est un peu plus fine et ses deux écrans sont plus spacieux (3,25 pouces de diagonale au lieu de 3 pouces).

La DSi est en outre équipée de modules caméra à l'avant et à l'arrière et d'un lecteur audio, ce qui peut donner naissance à de nouveaux types de divertissements attirants.

"Les lycéennes sont des fans des +puricura+ (cabines où l'on se photographie seul ou à plusieurs sur des fonds rigolos). Elle peuvent trouver amusant d'avoir cette fonction sur leur console et de retoucher les photos à volonté", a-t-il cité en exemple.

M. Hamamura a également estimé que la distribution en téléchargement de mangas (bandes dessinées japonaises lues par tous les publics) et de romans (très appréciés par les filles) peut dynamiser les ventes de DSi au Japon où elle sera lancée le 1er novembre pour 18.900 yens (135 euros au cours actuel).