Dialogue communautaire: les "douze" sont connus

(photo Belga)

DIAPORAMA | Les douze délégués francophones et néerlandophones pour le dialogue communautaire qui doit débuter officiellement mercredi sont désormais connus.

Le dialogue de Communauté à Communauté s'ouvrira mercredi à 11 heures au Palais des académies, au numéro 1 de la rue Ducale.

Emmenée par le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V), la délégation flamande sera composée des deux vice-ministres-présidents flamands Dirk Van Mechelen (Open Vld) et Frank Vandenbroucke (sp.a), ainsi que des ministres flamands Steven Vanackere (CD&V) et Bert Anciaux (Vl.Pro), et du ministre bruxellois Guy Vanhengel (Open Vld). Du côté francophone, on connaissait depuis longtemps le représentant d'Ecolo, à savoir le sénateur de Communauté Marcel Cheron. Le MR, le cdH et enfin le PS ont fait connaître mardi leurs représentants.

Armand De Decker co-président

Pour le MR, il s'agit du vice-président du parti et président du FDF Olivier Maingain et du président du Sénat Armand De Decker. Le cdH a désigné le vice-président du parti et vice-ministre-présent du gouvernement wallon André Antoine. Enfin, le bureau du PS a confirmé la désignation du vice-président du parti Philippe Moureaux et du ministre régional wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt. M. Marcourt pourra être remplacé par le ministre wallon du Budget Michel Daerden lorsque le dialogue abordera les questions de financement, a précisé le PS.

Au MR, on a prévu que les deux représentants travailleront en étroite collaboration avec le porte-parole du parti Pierre-Yves Jeholet et avec tous les chefs de groupe des assemblées parlementaires fédérales, communautaires et régionales.

On précisait aussi mardi qu'Armand De Decker réunira régulièrement les représentants des partis francophones et que le président du parti, Didier Reynders, réunira les présidents francophones chaque fois que la nécessité s'en fera sentir.

On a appris par ailleurs qu'il y aurait un accord pour que Armand De Decker co-préside le dialogue avec le ministre-président flamand Kris Peeters. Il aurait aussi été convenu que les partis désigneront tous un suppléant afin de permettre une certaine continuité des discussions en cas d'indisponibilité de l'un ou l'autre représentant officiel.

Avec Belga