Dialogue communautaire: André Antoine pour le cdH

(photo EdA - Jacques Duchateau)

Dans le cadre du dialogue interinstitutionnel qui s'ouvre mercredi, le cdH a désigné mardi André Antoine pour faire partie de la délégation des négociateurs francophones.

Joëlle Milquet, comme et avec les autres présidents de partis francophones, continuera à s'investir dans l'élaboration de la stratégie francophone commune et à assurer les arbitrages politiques finaux, ajoute le communiqué du cdH qui annonce la désignation d'André Antoine.

Le communiqué ajoute que le cdH réitère sa volonté de participer à un dialogue constructif et respectueux en vue d'une réforme équilibrée de l'Etat tout en défendant fermement les intérêts de la population francophone, entre autres le maintien d'une sécurité sociale fédérale, ainsi que les intérêts tant de la Région bruxelloise que de la Région wallonne et de la Communauté française.

Dans ce cadre, le cdH repère la nécessité pour les francophones, parallèlement à leur ouverture et bonne volonté, de rester fermes, unis et cohérents dans leur stratégie. Si une réforme doit certes se négocier sérieusement et aboutir, cela ne peut se faire au mépris des 5 principes suivants exprimés à plusieurs reprises : la non remise en cause de la solidarité interpersonnelle et notamment de la sécurité sociale; l'absence de concurrence fiscale importante entre Régions; le financement adéquat des compétences transférées et le respect de la loyauté fédérale; une révision équilibrée de la loi de financement répondant notamment aux besoins de refinancement de la Région bruxelloise et aux autres besoins de la Communauté française et de la Région wallonne et la défense des droits des francophones autour et dans Bruxelles, conclut le communiqué du cdH.

Avec Belga