CHALLENGE LE JOUR JOGGING D'ELSENBORN (11,1 KM)

Sonia Plunus s'offre le scratch

Alors que Thorsten Langer a dominé de la tête et des épaules l'épreuve masculine, Sonia Plunus s'impose chez les dames.

Laurent Grenier avait donné rendez-vous à Elsenborn. On ne l'y a pas vu. On aurait bien aimé car il aurait ainsi pu se battre à armes égales avec Thorsten Langer et ainsi prendre sa revanche sur Parfondruy où Thorsten n'avait pas couru en duo et s'était logiquement imposé. Pas de Laurent, la voie était donc royale pour le Germanophone qui emmenait dans son sillage Christopher Gallo et le sympathique Marcel Recker. Michel Bastin, le Malmédien, était le premier francophone.

Et c'est justement dans la cité du Cwarmé qu'il fallait chercher pour trouver la lauréate de l'épreuve féminine. Sonia Plunus a réalisé cet exploit. «Ce n'est pas un tracé qui me réussit habituellement et je pensais faire la course en dedans mais en voyant que la concurrence chez les dames n'était pas trop importante, j'ai changé mon fusil d'épaule. J'ai vraiment eu de très bonnes sensations durant toute la course. Je n'ai pas souffert du tracé vallonné et encore moins du vent.» Le bonheur d'une victoire au scratch ne lui était plus arrivé depuis Parfondruy en 2007. Et il pourrait être doublé d'un succès au général au challenge. «Rien n'est fait car Francine Fontaine me talonne. Or, je ne serai pas présente lors de la dernière manche à Liège qui est une course bonus. Je suis en Égypte.» Ce serait dommage pour la Malmédienne qui depuis le début de saison mène le challenge en aînées 2. Le forfait d'Isabelle Duchêne étant acté, la lutte sera terrible pour la victoire finale entre Sonia et Francine.

En aînées 1, c'est la troisième place qui est l'objet de toutes les attentions. Véronique Verhelle a dû officieusement - le classement n'est pas à jour - laisser son bien à Nathalie Servais. Samedi, nos deux concurrentes étaient présentes à Elsenborn. L'écart est minime et là aussi la lutte sera intense entre les deux prétendantes à la 3e place.