La propagande rose de l'Union européenne

"Chaud" le nouveau procédé de communication de l'Union européenne !

Polémique autour de la nouvelle chaîne thématique créée sur YouTube par la Commission européenne. La vidéo la plus vue reprend quelques-uns des plus beaux orgasmes du cinéma européen. Et choque, évidemment.

> Ci-dessous la vidéo qui suscite la polémique

Vendredi, la Commission européenne lance sur le site américain de partage de vidéos YouTube sa propre chaîne thématique, baptisée Eu Tube. Objectif : mieux informer les citoyens des actions de l'UE.

Une cinquantaine de vidéos sont actuellement disponibles sur EU Tube. Des images d'archives expliquant les 50 ans d'histoire de la construction européenne à un mini dessin animé montrant les gestes quotidiens à faire "pour sauver la planète".

Une vidéo sort du lot

Mais la vidéo qui récolte le plus de succès (plus de 283.000 clics) est celle du programme MEDIA. Un programme qui favorise une meilleure circulation au sein de l'Union des longs métrages issus du cinéma européen.

Il s'agit d'un montage en 44 secondes de scènes d'amour, ambiance sonore comprise, tirées de films européens subventionnés par la Commission :du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" à "Breaking the waves". Titre : "Les amoureux du cinéma vont aimer ça !"

Malheurueusement, tout le monde ne semble pas "amoureux du cinéma". Car certains n'aiment pas cela. Et l'image de l'Union européenne toute entière pourrait en prendre un coup. A vous de juger !

Autres critiques

Les autres clips mis en ligne par la Commission, allant d'images d'archives sur la construction européenne à un dessin animé montrant les gestes à faire "pour sauver la planète", suscitent eux aussi des critiques.

"C'était simplement une question de temps avant que l'UE ne trouve une nouvelle manière de s'humilier!", commente un internaute. "Quel gaspillage d'argent dans des vidéos de propagande", dit un autre.

La Commission répond que la mise en ligne de cette cinquantaine de clips existants déjà "ne coûte rien du tout". Et estime ne pas avoir à rougir de la publicité générée par la vidéo "rose".

"Nous pouvons être fiers d'un cinéma européen fort, qui présente des émotions fortes, une spécificité du cinéma européen qu'on ne trouve pas toujours dans d'autres régions du monde", a commenté mardi Martin Selmayr, porte-parole de la Commission. (Rodolphe MAGIS)

Nos dernières videos