Le cap international, avec succès

Public nombreux, spectacle et suspense. La seconde édition du concours d'Arville a franchi avec sucès le cap international.

Di manche, sur le coup de 17 heures, Barbara de Liedekerke pouvait souffler un grand ouf de soulagement. La seconde édition de son concours pouvait tranquillement tirer sa révérence jusqu'à l'année prochaine. Cette édition fut tout bonnement à la hauteur des espérances de l'organisatrice, tant sportivement avec les superbes parcours de la fille de la maison, Lara, que par l'affluence. Certes, l'organisation comptait sur une assistance de 10000 spectateurs. Ce n'était sans doute pas le cas mais peu importe.

«Difficile de dire exactement combien, commentait, épuisée, Barbara de Liedekerke. Nous avions beaucoup d'inquiétudes quant à la météo de ces derniers jours. Mais voilà, aujourd'hui (dimanche), le soleil est avec nous. C'est une très bonne chose surtout pour le parcours qui est excellent.»

Au rayon sportif, dans la petite délégation étrangère venue pour en découdre, on pouvait faire grise mine. Ce concours d'Arville est l'apanage des Belges et certainement d'une certaine Lara qui a posé sur ses terres les jalons pour le reste de sa saison.

«À la maison»

Si dans l'épreuve inter nationale deux étoiles, elle a loupé de peu le podium suite à une petite erreur de jeunesse, pour finalement atterrir à une très belle sixième place, elle n'a ensuite rien laissé dans l'épreuve une étoile, briguant même, un moment, le doublé.

En s'imposant dans cette épreuve, Lara de Liedekerke inaugure son palmarès international «à la maison».

Ce petit bout de femme de 19 ans, énergique, passionné, amoureux de ses chevaux a rassuré doublement le clan de Liedekerke sur un potentiel que l'on devinait déjà depuis quelques saisons dans la catégorie junior.

Comme le concours mis sur pied, il y a un an par son défunt grand-père, elle a franchi le cap international avec succès.

Et le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé en ralliant la propriété d'Arville. Dimanche, il faisait vraiment bon déambuler entre les calèches tirées par les Ardennais et prises d'assaut par les enfants.

Comme il était tout aussi agréable d'aller chercher un peu de fraîcheur dans la forêt pour y suivre, encore de plus près, les exploits de toutes ses paires engagées pour la première fois en Wallonie au plus haut niveau du concours complet.

Nos dernières videos