Une fille de 18 ans assassinée après une fête à Riemst

Une fille de 18 ans assassinée après une fête à Riemst

Son corps a été retrouvé près d'une briqueterie.

Une fille de 18 ans a été assassinée dans la nuit de samedi à dimanche après une fête à Zichen-Zussen-Bolder, près de Riemst. Le corps de la jeune fille a été retrouvé dimanche suite aux déclarations d'un suspect de 28 ans.

Le suspect de l'assassinat à Riemst d'une jeune fille de 18 ans a lui-même indiqué l'emplacement du corps de la victime. Il est actuellement toujours entendu par le juge d'instruction de Tongres qui devrait vraisemblablement le placer sous mandat d'arrêt au vu de ses premières déclarations. La jeune fille a été assassinée dans la nuit de samedi à dimanche, après une fête qui s'est déroulée à Zichen-Zussen-Bolder, près de Riemst.

Son corps a été découvert dimanche dans une briqueterie à Lafelt, près de Riemst suite aux déclarations d'un suspect âgé de 28 ans habitant Millen. La victime a été tuée dans un champ de maïs à environ un kilomètre de l'endroit où se déroulait la fête. Le parquet n'a pas voulu indiquer lundi comment la jeune fille avait été assassinée.

Une enquête intensive a permis de mettre la main sur un suspect. Les parents de la jeune fille avaient averti la police durant la nuit de samedi à dimanche en ne voyant pas leur fille rentrer. Les personnes présentes à la fête avaient alors été immédiatement interrogées, cette disparition étant considérée comme inquiétante.

Le juge d'instruction de Tongres a placé lundi soir sous mandat d'arrêt l'habitant de Millen âgé de 28 ans suspecté de l'assassinat d'une jeune fille de 18 ans originaire de Riemst. Il a été placé sous mandat d'arrêt après être passé aux aveux après plusieurs heures d'interrogatoire, a-t-on appris auprès du parquet de Tongres.

Sur base des déclarations des personnes avec qui la jeune fille avait passé la soirée, un suspect a rapidement pu être identifié et appréhendé. Le suspect et la victime se connaissaient, mais n'avaient pas de relation selon la magistrate du parquet, Katia Vandoren. Ils étaient également entrés en contact durant la fête. Le motif de l'assassinat n'est pas encore clairement déterminé, selon le parquet de Tongres. Une autopsie sera réalisée. (Belga)

Nos dernières videos