Saisie de trois autocars belges à destination du Maroc

Trois autocars en partance vers le Maroc ont été saisis.

Trois autocars appartenant à des sociétés belges exploitant illicitement une ligne régulière à destination du sud de l'Espagne et du Maroc ont été saisis par les autorités judiciaires mardi et mercredi derniers.

L'opération, "sans précédent" selon le SPF, est le résultat d'une étroite collaboration entre les services de contrôle du ministère, la police fédérale et le parquet de police de Bruxelles.

Elle a visé des compagnies qui étaient déjà "dans le collimateur de la justice" pour avoir par le passé été sous les feux de l'actualité, a commenté un porte-parole du ministère. "Souvent dans ce secteur, même après un accident, on prend les mêmes et on recommence", a-t-il déploré. Le porte-parole s'est toutefois refusé à révéler le nom de ces compagnies, arguant de l'instruction en cours.

Le retrait de licence d'un autocariste n'est pas automatique, il doit faire suite par exemple à une condamnation en justice, rappelle-t-on. Le SPF a toutefois le pouvoir d'infliger des amendes avec perception immédiate. Dans le cas présent, le ministère s'est borné à constater les infractions. Les autocars auraient été saisis en région bruxelloise, vendredi soir et samedi matin, alors que les passagers en avaient débarqués.

"Nous n'avons pas voulu prendre de passagers en otages de la saisie", précise-t-on au SPF. Ces transports portent atteinte à la concurrence et sont susceptibles de mettre en danger la sécurité des passagers, rappelle le ministère. Le 21 mai 2006, sept personnes de nationalité marocaine, dont un bébé de 18 mois, étaient mortes dans l'accident, près de Madrid, d'un autocar de la société Sundus Travel immatriculé en Belgique. Le 22 juin 2004, un car marocain de la société Kabbour, parti de Bruxelles, s'était retourné sur l'autoroute A10 à hauteur de Poitiers (France), faisant 11 morts et six blessés graves.

Cette société avait déjà par le passé été contrôlée pour défaut de licence. L'opération "coup de filet" du week-end dernier reflète la détermination des autorités belges, alors que la haute saison commence. Les contrôles et la vigilance des services compétents vont redoubler, assure le SPF.

Des contrôles seront organisés au niveau national et dans le cadre de la coopération internationale Euro Contrôle Route, tout particulièrement le long de l'axe Pays-Bas, Belgique, France, Espagne, Maroc, prévient le ministère. (Belga)

Nos dernières videos