critérium namur-luxembourg TC Amée

Record d'affluence en bord de Meuse

À l'occasion de son 45 e anniversaire, le TC Amée Jambes a clôturé son tournoi avec brio malgré les avatars d'une météo capricieuse.

Le sourire aux lèvres, les président et secrétaire du TC Amée n'étaient pas peu fiers de voir un généreux soleil baigner toutes leurs finales. La semaine n'avait pas vraiment été du même acabit.

« Au départ du tournoi, nous étions heureux de battre tous les records de participation avec 513 inscriptions, précisait Willy Harchies. Avec les doubles et les jeunes, nous n'avions pas moins de vingt-six catégories et donc autant de finales à boucler pour ce dimanche. Avec la météo automnale qui nous a accompagnés une bonne partie de la semaine, cela relevait du défi. Mais au bout compte, grâce à la disponibilité des joueurs et au professionnalisme de notre juge-arbitre, tout s'est formidablement terminé ».

À l'image du président et malgré sa lourde expérience, le juge-arbitre n'était pas mécontent de voir le rideau se baisser sur le tournoi jambois.

«Il s'agissait d'une première pour moi ici comme juge-arbitre, soulignait Christian Graisse. La semaine n'a pas été de tout repos car certains soucis informatiques sont venus se greffer aux problèmes de programmation mais nous retiendrons juste que les finales ont toutes été menées à bien et qu'un esprit sportif régnait durant toute l'épreuve. À ce propos, il me plaît de mettre particulièrement à l'honneur deux personnes. Tout d'abord la jeune Alina Jane du TC Val d'Attert qui s'est toujours distinguée par sa gentillesse et sa disponibilité et ensuite Vincent Renaux du TC Temploux. Engagé dans plusieurs tournois et dans de multiples catégories, le Templier s'est vu contraint d'enchaîner les rencontres sans jamais s'en plaindre. Ce dimanche, il a tout d'abord disputé un premier tour à Franc-Waret, puis sa demi-finale et sa finale chez nous et pour clôturer la journée en beauté, une finale de doubles l'attendait en guise de décrassage ! »

Épidémie en vue ?

En messieurs Ibis, le tableau recelait quelques fines raquettes mais l'on peut tout de même se poser des questions au regard du tableau final. Sur l'ensemble des huitièmes de finale, 50 % de joueurs ont remis des certificats médicaux. Ce phénomène le plus souvent propre aux tableaux de messieurs I ou Ibis nous démontre que ces joueurs sont plus fragiles physiquement ou bien plus calculateurs ? Les règlements sont hélas faits pour s'en servir !

Ces considérations n'enlèvent rien aux mérites des Wavriens Thomas Mercier (B-15) et Yannick Dupont (B-4/6) qui se retrouvaient en finale des messieurs Ibis. Andréa Mencaccini (B 0, Spy) apparaissait dans le dernier carré. Pour en arriver là, il s'est notamment offert les scalps d'un B-15 et d'un B-2/6.

En messieurs 2, Maxime Coutelier (B + 2/6, Citadelle) a réalisé le parcours sans-faute puisqu'il n'a pas abandonné le moindre set à ses adversaires. Non content d'en rester là, il a ensuite enchaîné avec une autre finale au TC Saint-Gérard qu'il a également remportée. Puissant et calme, ce jeune joueur dispose aussi d'un joli toucher de balle lorsqu'il s'aventure vers le filet.

Nos dernières videos