basket-ball

Natoye devra apprendre à perdre

Natoye a présenté ses équipes pour la saison prochaine. Les ambitions? Le maintien pour la D 3 (hommes) et les play-off pour la R 1 (dames).

La saison à peine terminée, les Natoyens ont déjà reçu leur programme de préparation pour le prochain exercice : les entraînements reprennent à la fin du mois. D'ici là, les Jaunes devront être en forme. En septembre, ils feront leurs premiers pas en division 3 nationale, avec le maintien comme objectif. Le coach, Jean-Louis Jacobs, ne tergiverse pas : il s'attend à une saison très difficile. «Nous devrons apprendre à perdre. Je voudrais au moins décrocher dix victoires. Malheureusement, nous aurons un début de calendrier très dur. Nous débuterons le championnat par un déplacement à Willebroek», explique le coach. Selon lui, évoluer en D 3 ne sera pas plus difficile que de rester en régionale 1. «En R 1, nous aurions dû terminer en tête de la compétition. Avec les résultats enregistrés au cours de la saison écoulée, nous aurions eu la pression», insiste Jean-Louis Jacobs.

Un avantage pour les Natoyens : l'ossature du groupe reste la même. Seul Jonathan Jandrain a quitté Natoye pour rejoindre Loyers. Bertrand Hogge prendra sa place et apportera encore plus de taille. Gérard Legrand, le directeur technique de Natoye, souhaite que son équipe-phare joue un rôle de trouble-fêtes en D3.

À Natoye, les équipes masculines connaîtront un changement. Les P2 rejoignent l'élite provinciale (coach : Frédéric Pilloy) et les cadets montent en juniors (coach : Lorenzo Sturam). Le groupe de Jean-Louis Jacobs ayant renoncé à la Coupe AWBB « pour se concentrer sur le championnat», les joueurs de P1 prendront leur place. Une bonne préparation en vue du championnat.

Les filles visent les play-off

Pas de grand chamboulement pour les filles de R 1. Si elles perdent Émilie Vestens, elles gagnent en expérience avec Amandine Monbaliu et en taille avec Justine Derenne. «Je veux que les filles atteignent les play-off. Dans le cas contraire, je serai très déçu», glisse Jean-Louis Jacobs qui verra trois de ses joueuses (Mathilde Juvent, Justine Derenne et Coralie Laloux) s'entraîner une fois par semaine avec D. Namur. Dans le même temps, Katarzyna Lara, la fille de Krystyna Szymanska, s'entraînera et jouera à Natoye. Probablement avec les R 1.

En P1, la difficulté de Lorenzo Sturam, le nouveau coach, sera de gérer son effectif. Pas moins de 18 joueuses sont susceptibles d'être sélectionnées.

Nos dernières videos