ROUTE Espoirs et élites à Vivegnis

Premier bouquet pour Lionel Syne

On peut connaître un jour de galère et remporter une course sélective. C'est l'aventure vécue par Lionel Syne à Vivegnis.

Belle course de mouvement pour l'organisation de l'Espoir Cycliste Vigneron dont les cinq circuits de 24,5km sillonnaient les sept communes de l'entité de Vivegnis. Un parcours sélectif nécessitant la présence de 107 signaleurs...

À sa descente de machine, Lionel Syne, le sociétaire du Pesant, félicité par son président Paul Bolland, ne cachait pas son étonnement après la victoire conquise au sprint devant ses quatre compagnons d'échappée : «Dès le matin, j'ai senti que j'avais de mauvaises jambes. J'ai vécu la galère tout au long de la journée. Cette victoire, je la dois à mon caractère et à mon expérience. Dès le 2e tour, nous nous sommes retrouvés à une vingtaine au commandement. La sélection à six s'est ensuite opérée à une quarantaine de bornes du but. Souffrant dans chaque côte, j'ai roulé à l'énergie en gérant au maximum mes efforts. Dans l'ultime boucle, je savais que j'avais les meilleures chances de m'imposer au sprint si je passais les dernières bosses car j'étais persuadé que personne ne pourrait prendre le large dans le final à cause d'un violent vent soufflant de face. W

Un deuxième Liégeois, félicité à l'arrivée par Sébastien Delfosse venu encourager son équipier, se retrouvait également dans le groupe de tête : Thomas Brochard, le coureur du PCW qui se classait 5e : «Après la Flèche, j'ai quelque peu ralenti mon entraînement durant la semaine. Je redoutais donc logiquement cette course réputée pour sa sélectivité mais je ne voulais pas passer le week-end sans disputer une course. J'aurais bien sûr voulu signer ma première victoire de la saison. À trois kilomètres de la ligne, j'ai tenté l'échappée en solitaire mais j'ai été repris après 600m. de chasse.»

La course connaissait un premier délayage dans le 2e tour où 21 coureurs se retrouvaient au commandement. Groupe où l'on retrouvait Syne, T. Brochard, Lagamme, Collaers, Baiolet, Olieslager, Heindrichs, Moraux et Mosbeux (victime d'un problème mécanique). La sélection définitive s'opérait dans l'avant-dernier circuit et laissait six coureurs en lice pour la victoire : Winters, le Français Mombaerts, le Britannique Shand (vainqueur du GPM), Syne, Brochard et Driesen. Avec l'épilogue que l'on connaît : le sprint victorieux de Lionel Syne qui signait son premier succès de la saison.

Le classement

1. Lionel Syne (Pesant), les 122,5km en 3h02'

2. Daniel Shand (GBR)

3. Tony Driesen

4. Johan Mombaerts (F)

5. Thomas Brochard

6. Ronald Winters à 40''

7. Yves Peelman à 3'10''

8. Roël Vanmuysen

9. Tim Vandevene à 3'20''

10. Kevin Moraux à 3'45''

11. Kevin Vanhove à 3'55''

12. Thijs Van den Berg

13. Stéphen Collet

14. Nicolas Baiolet

15. Tim Van Nuffel à 4'

16. Cédric Collaers à 4'06''

17. Angelo Heindrichs à 4'10''

18. Rudy Lagamme à 6'50''

19. Romain Olielager

20. Dieter Vanthourenhout

21. Erwin Bollen

22. André Vermeiren

23. Laurent Donnay

24. Patrick Denamur

25. Dirk Finders à 10'30''

26. Jordy Provenzano

27. Grégory Halin

28. Julien Hastir

29. Kay Leyssens à 10'45''

30. Jorg Claes à 11'32''

31. Denis Swinnens

32. Frédérique Surinx

Nos dernières videos