FORMULE 1 Grand Prix de France

Raikkonen signe le retour de Ferrari

Le (dernier?) Grand Prix de France a salué un doublé Ferrari, Raikkonen devançant le poleman Felipe Massa. Troisième, Hamilton garde la main.

La joie de Kimi Raikkonen sur le podium du Grand Prix de France fut comme d'habitude : toujours contenue, mais néanmoins plus palpable que précédemment. Les deux bras levés, un sourire illuminait le visage poupon de IceMan, plus vu sur la plus haute marche depuis le GP d'Australie en ouverture de saison.

Ce succès ne pouvait pas mieux tomber pour le Nordique, dit en ballottage à la Scuderia après une demi-saison décevante.

Avec son équipier Felipe Massa (l'auteur de la pole-position) sur la 2e marche, Ferrari a fait mieux qu'un simple coup double dimanche sur une piste qui accueillait peut-être son dernier GP de F1. Les hommes en rouge ont signé un tonitruant retour aux affaires.

Sur la 3e marche, Lewis Hamilton a sauvé un week-end de McLaren-Mercedes, en partie déjà gâché samedi aux qualifications par les soucis moteur de Fernando Alonso. Bloqué aux stands dans la dernière partie des qualifs, l'Espagnol fut contraint de s'élancer 10e. Trop loin pour espérer quoi que ce soit.

Il n'empêche : c'est lui qui aura le plus étalé son talent lors de ce Grand Prix dans des dépassements de grande classe sur Nico Rosberg (Williams-Toyota), Giancarlo Fisichella (Renault) et surtout Nick Heidfeld (BMW Sauber).

Ce dernier a terminé 5e, devant Fisichella, mais derrière son coéquipier Robert Kubica qui a réussi un magnifique retour à la compétition après son impressionnant accident du Canada le 10 juin.

Hamilton avec sa tête

Sur le podium, comme d'habitude - c'est la huitième fois en autant de Grands Prix! - , Hamilton a accentué son avance en tête du championnat. Il arrivera donc en leader à «son» GP national, dimanche à Silverstone.

Le Britannique se plaisait à souligner à l'arrivée que les 30 sec. le séparant du vainqueur n'étaient pas vraiment significatives, le prodige avouant avoir levé le pied pour économiser le moteur, sachant qu'il ne pourrait pas revenir sur le duo de tête. Comme quoi, mais ce n'est pas une découverte, le Britannique sait aussi rouler avec sa tête.

Le Grand Prix de France : 1. Räikkönen (Fin/Ferrari) les 308,586 km en 1:30:54.200 (moyenne : 203,680 km/h), 2. Massa (Bré/Ferrari) à 2.4, 3. Hamilton (G-B/McLaren-Mercedes) 32.1, 4. Kubica (Pol/BMW Sauber) 41.7, 5. Heidfeld (All/BMW Sauber) 46.8, 6. Fisichella (Ita/Renault) 52.2, 7. Alonso (Esp/McLaren-Mercedes) 56.5, 8. Button (G-B/Honda) 58.8, 9. Rosberg (All/Williams-Toyota) 1:08.5, 10. Schumacher (All/Toyota) 1 t, 11. Barrichello (Bré/Honda) 1 t,...

Mondial pilotes : Hamilton (G-B) 64 pts, 2. Alonso (Esp) 50, 3. Massa (Bré) 47, 4. Räikkönen (Fin) 42, 5. Heidfeld (All) 30, 6. Kubica (Pol) 17, 7. Fisichella (Ita) 16,...

Mondial constructeurs : 1. McLaren-Mercedes 114 pts, 2. Ferrari 89, 3. BMW Sauber 48, 4. Renault 28, 5. Williams 13, 6. Toyota 9,...

Nos dernières videos