LE SPIROU OUBLIE

Chaland avait dessiné «Coeurs d'acier» en 1982. Il sort enfin.

C'est l'histoire d'un trésor enfoui depuis si longtemps qu'on avait oublié jusqu'à son existence. C'est l'histoire d'un homme qui a influencé une génération d'auteurs mais dont le grand public connaît à peine le nom. C'est l'histoire d'Yves Chaland, dessinateur phare des années 80 et de Coeurs d'acier, une aventure de Spirou et Fantasio qui ne fut jamais ni menée à son terme ni éditée par Dupuis.

Pour comprendre les raisons de ce mystère, il faut remonter à l'année 1982. Alors que les jeunes Tome et Janry, amenés à prendre la relève de Fournier, planchent sur leur 1er album de Spirou et Fantasio, Yves Chaland, Français du Sud-Ouest à qui l'on doit les aventures de Johnny Lombard, rencontre Alain De Kuyssche, alors rédacteur en chef de Spirou, lors de l'un de ses nombreux séjours dans notre pays : «Il en était fou, se souvient Isabelle, sa veuve. Nous passions des heures chez les bouquinistes...»

Ce jour-là, pourtant, il n'est pas question de vieilleries. Mais d'un projet avant-gardiste : créer, parallèlement à la série originale, des aventures de Spirou et Fantasio dans des strips qui viendraient s'intégrer aux bas de pages du magazine. Enthousiaste, De Kuyssche signe avec Chaland, qui s'empresse de regagner Paris, où il vit, pour se mettre au travail. Il y dessinera 48 strips, tous publiés. Avant d'entendre le téléphone retenir, un matin comme les autres : «C'était Dupuis, se souvient Isabelle. Pour signifier qu'on arrêtait. D'après eux, il ne pouvait pas coexister deux personnages identiques dans le journal.»

Et surtout pas Spirou et Fantasio. Ironie du sort, 25 ans plus tard, Dupuis lançait Une histoire de Spirou et Fantasio par, une série de one shots du groom déjà déflorée par Le Gall ou Bravo, deux fils spirituels de Chaland : «L'apparition de cette collection m'a fait sourire, dit Isabelle. En fait, Yves était en avance sur son temps...» Le malheureux range son projet au placard pour le ressortir en 1990. Avec son ami Éric Verhoelst, il trouve un éditeur puis démarche Dupuis pour savoir s'ils ont l'autorisation de publier les strips et de terminer l'aventure : «Ils ont dit oui à condition que... Spirou et Fantasio n'apparaissent pas dans la 2e partie de l'album.» Décidé à en finir, Chaland, aidé par Yann, boucle cette aventure sous forme de récit illustré. Et effectivement, jamais Spirou et Fantasio n'apparaissent. Sauf couverts - astuce scénaristique - d'une peau de léopard. Et pour cause : l'action se situe en Afrique...

Publié en 1990 à 1 000 exemplaires aujourd'hui cotés à plusieurs centaines d'euros, Coeurs d'acier est réédité par Champaka à 12 000 exemplaires. Justice doublement rendue puisque le petit éditeur bruxello-bruxellois publie simultanément un ouvrage en guise d'hommage à Chaland auquel ont collaboré les plus grands noms d'aujourd'hui. Pour que plus jamais, on n'oublie qui était le grand Yves...

«Coeurs d'acier», Champaka, 56 p., 16 €.

«Portrait de l'artiste», Champaka, 120 p., 19 €.