Duval sera au départ du rallye de Nouvelle-Zélande

(photo Belga)

La décision est tombée: François Duval disputera le Rallye de Nouvelle-Zélande (29-31 août), onzième round du championnat mondial, au volant d'une Ford Focus WRC du team Stobart.

Notre compatriote remplacera l'Italien Gigi Galli, gravement accidenté vendredi dernier au Deutschland et indisponible jusqu'en fin de saison.

Dès qu'a été connu le verdict des médecins à propos de l'indisponibilité de Gigi Galli, la question de son remplacement au sein du team Stobart-Ford s'est posée. Déjà engagé dans la structure anglaise pour les rallyes de Cors et d'Espagne, François Duval était évidemment un candidat tout désigné, surtout après sa 3-ème place à Trèves.

Grönholm décline

Mais d'autres pilotes étaient cités, notamment l'ancien double champion du monde Finlandais Marcus Grönholm qui présentait l'avantage d'être libre, de connaître la Ford Focus WRC et de maîtriser parfaitement le terrain où il s'est imposé à cinq reprises.

Grônholm a décliné l'invitation : "J'ai pris ma retraite et je m'y tiens, donc j'ai préféré répondre par la négative à l'invitation lancée par Malcolm Wilson. Et le fait que la voiture dont je pouvais disposer est une version 2007 n'a rien à voir. François Duval a montré le week-end dernier en Allemagne que cette auto est toujours parfaitement compétitive".

Parmi les autres prétendants, on parlait de l'Espagnol Xavi Pons (dont les dernières prestations mondiales n'ont cependant guère convaincu), des Anglais Guy Wilks et Barry Clark, mais surtout de François Duval.

C'est ce dernier qui a enlevé le morceau, et prendra donc le départ à Hamilton dans dix jours. "François a livré une course superbe en Allemagne, et se voit offrir une belle opportunité d'engranger encore de l'expérience sur la terre au volant de la Focus", s'est réjoui Malcolm Wilson, le patron de l'équipe chargée d'aligner les Ford en rallye.

Trois participations

S'il a dû faire l'impasse sur les deux dernières éditions, notre compatriote a disputé le Rallye de Nouvelle-Zélande à trois reprises.

Il n'a guère connu de réussite lors de ses deux premières tentatives sur une Ford Focus (9-ème en 2003 après une panne hydraulique, 18-ème l'année suivante après un choc contre une pierre, avec chaque fois un scratch à la clé) mais a terminé à une bonne 4-ème place en 2005 au volant de la Citroën Xsara, derrière le trio Sébastien Loeb-Marcus Grönholm-Petter Solberg.

Cette fois, malgré son manque d'expérience "récente", il aura pour objectif de terminer dans les points, si possible en précédant l'Espagnol Dani Sordo n°2 de Citroën. La question de son équipier doit encore être réglée.

En fonction du règlement, l'ailier habituel de Gigi Galli, Giovanni Bernacchini, devrait conserver sa place et donc dicter les notes à François Duval. Mais le team Stobart a déjà demandé une dérogation au nom de la sécurité afin que le Français Patrick Pivato épaule comme de coutume notre compatriote.

Avec Belga