DU CHANGEMENT, EN VEUX -TU EN VOILA EN 1 RE PROVINCIALE

Cinq Hutois, six Liégeois et autant de régionaux composent une 1 re provinciale fidèle à sa réputation de série instable et difficile.

La 1re provinciale reste la 1reprovinciale. À savoir une série en constante mutation d'une saison à l'autre, et a fortiori, dans laquelle il est souvent difficile d'y faire son trou quand on n'a pas les reins suffisamment solides. À ce petit jeu-là, les quinze ans de présence du CS Welkenraedt dans les années 50-60 ne sont pas monnaie courante dans la série, et pourtant taquinés par un club comme Amay, sur la pente descendante depuis trois ans, cantonné à vivre des championnats plus ou moins difficiles, mais qui s'apprête à entamer sa quatorzième saison consécutive parmi l'élite provinciale. Derrière, des équipes comme Blegny (9e saison), Weywertz (8e saison) ou encore Warnant (6e saison) font un peu valeur de référence dans un championnat qui, pour 2008/2009, accueille pas moins de cinq nouvelles équipes. Bas-Oha et Grivegnée, culbutés de promotion, ainsi que les trois montants de P2, Verlaine, Fouron et le CS Welkenraedt occupent aujourd'hui les places laissées vacantes par Melen, Waremme, St-Vith et Chênée, passés à la trappe, et Seraing, monté pour sa part d'un échelon.

Huit nouveaux entraîneurs

Dans le même registre du chambardement, huit clubs - autrement dit la moitié - ont changé d'entraîneur, certains d'entre-eux en étant même à leur première expérience tout court dans le job. Les Antoine Battaglia (Amay), Yves Dethier (Bas-Oha), Jean Fortemps (Grivegnée), Michel Thomsin (La Minerie), Daniel Boccar (Montegnée), Vincent Bellefroid (Verlaine), Manu Heine (Warnant) et Henri Verjans (Weywertz) sont donc encore loin des 7 ans de Vincent Heins au CS Welkenraedt, des 4 ans de Pierre Chandelle à Blegny ou encore des 3 années de Fortune Modafferi à Elsaute.

Travaux

Si la plupart connaissent les lieux, du petit stade communal aubelois ou celui de La Branche à Montegnée, chargés d'histoire, au tout récent et magnifique complexe de la Gravière à Amay, il faudra aussi se familiariser cette saison - et se le farcir ! - avec le petit terrain fouronnais, où l'on promet des joutes épiques. Mais aussi avec... l'agrandissement de celui de Weywertz, plus large de trois mètres, et bientôt ceinturé par un éclairage qui, dans un premier temps, permettra au club de disputer certaines rencontres le samedi soir. En sachant que l'ensemble des installations répondra aux normes de la promotion...