Le RCS Verviers s'est renseigné sur le défenseur David Aktan, que le RFC Liège serait susceptible de lui prêter une saison.

Le Liégeois David Aktan renforcera-t-il le secteur défensif du RCS Verviers? Officieusement, le RFC Liège entend élaguer son noyau en écartant Eladio Ramirez, Christophe Bouzid, Jacques Ciammaglichella et David Aktan. Les économies engendrées autoriseraient le transfert d'un attaquant. Encore faut-il réussir à placer les quatre éléments jugés excédentaires.

Sans avoir l'air d'y toucher, le RCS Verviers surveille le défenseur central David Aktan. Par le biais de son scout Christian Potty, le Matricule 8 s'est renseigné sur le garçon. «La direction m'a demandé de lui renseigner un défenseur, j'ai évoqué le nom de David Aktan que le RFC Liège serait susceptible de nous prêter, confirme Christian Potty. C'est un joueur très polyvalent, capable d'évoluer comme défenseur central, back gauche, demi-défensif ou encore demi-gauche. Très physique, c'est un battant. Je peux vous assurer qu'avec son caractère, il tient la route en Division 3.»

Notamment cité au RCS Verviers, à La Calamine et au RFC Sérésien, David Aktan, privé de temps de jeu, souhaite être fixé au plus vite sur son sort. «Je suis l'objet de nombreuses rumeurs mais je n'ai pas encore reçu la moindre nouvelle émanant du comité du RFC Liège. Quant au staff sportif, il souhaite que je reste. Ma situation est pour le moins inconfortable...»

Aslam Veekens trop cher?

Composé de Nicolas Birti, François Delville, Grégory Godin, Sébastien Mack, Anthony Mertz, Jérôme Tailleur, Anthony Vinaimont, Andy Saccio, Maxime Renson, Edoa Bounougou et Damien Rizzo, le secteur défensif du RCS Verviers semble pourtant d'ores et déjà afficher complet. Si renfort il devait encore y avoir, on imagine plutôt un élément renforçant la ligne d'attaque ou l'entrejeu, à l'image de Aslam Veekens, le médian de Vilvorde en test depuis une semaine.

«Son test n'est que partiellement concluant, estime le directeur général du RCS Verviers, Vittorio Albanese. Il faut se poser la bonne question : nous apportera-t-il un véritable plus par rapport au prix qu'il va nous coûter? Je pense très sincèrement que l'équipe actuelle est très compétitive et qu'elle traverse simplement un petit creux lié à la fatigue accumulée.»