Grégory Dufer serait-il à nouveau en partance ? Cette rumeur a le don de faire rire l'ancien Carolo, devenu réserviste chez les Rouches.

Avec l'arrivée de Dalmat, pour l'instant, Grégory Dufer est contraint au rôle de remplaçant d'autant qu'il relève à peine de blessure.

« J'ai eu bien peur que ce ne soit plus grave, avoue-t-il. Maintenant, je dois tout faire pour revenir à mon meilleur niveau d'autant que le train semble bien en route. Il ne m'appartient pas de juger du bien fondé de l'acquisition de Wilfried (Dalmat). C'est le staff qui cible les renforts dont il estime avoir besoin. En outre, depuis qu'il est là, il faut reconnaître qu'il apporte quelque chose à l'équipe. Je me dois d'accepter la concurrence sans pour autant dire que j'accepte d'aller sur le banc car ce n'est pas la même chose. »

«Pourquoi pas au Real ?»

L'ex-Brugeois hors de l'équipe, certains l'imaginent déjà rentrant à Charleroi. « À chaque mercato, invariablement, on me voit retournant chez les Zèbres, concède Greg. Franchement, je ne sais pas si j'y retournerai un jour. Tout va vite dans le foot, donc j'y serai peut-être dans deux jours comme dans cinq ans. Vais-je immanquablement y finir ma carrière ? Pourquoi pas plutôt au Real Madrid ! S'il y a des contacts sérieux avec un club ou l'autre, mon manager, Youri Selak, me tiendra forcément au courant. »

On aura donc compris qu'a priori Dufer n'est pas demandeur pour un nouveau transfert.

« Quand je suis arrivé au Standard la saison dernière, que n'ai-je pas entendu comme réticence, assure-t-il. Pourtant, en fin de compte, j'ai joué vingt-cinq matchs et je pense avoir activement participé à la conquête du titre. Ça ne me gêne nullement de me remettre au travail de la même façon pour de nouveau convaincre le coach qui, je pense, n'a jamais dit qu'il n'avait plus besoin de moi. Pourquoi parlez-vous tout le temps dans la presse de transfert quand quelqu'un ne joue pas? C'est un réflexe journalistique? Pour ma part, je me sens bien au Standard, où j'ai un contrat qui porte sur deux saisons. Une équipe comme la nôtre ne peut disputer toutes les compétitions avec onze joueurs, donc je n'ai actuellement aucune raison de me mettre à douter. »