METEO

Un été pluvieux mais plus chaud

Un été pluvieux mais plus chaud

(photo EdA)

Cet été ne restera pas dans les annales . Même si le mois d'août n'est pas encore fini, plusieurs enseignements peuvent déjà être tirés.

Il y a quelques semaines de cela, Marc Van Diepenbeek, climatologue à l'Institut royal de météorologie (IRM), nous apprenait que les mois de juillet et d'août étaient les plus pluvieux de l'année. Il ne s'était pas trompé.

L'été 2008, alors qu'il n'est pas encore terminé, sera probablement qualifié d'anormalement pluvieux par l'IRM, comme ce fut le cas l'année dernière.

Rassurez-vous, cela aurait pu être pire. Le qualificatif anormal n'est que le deuxième stade d'une classification qui en compte 5 (normal, anormal, très anormal, exceptionnel et très exceptionnel).

En 2007, il a plus plu que d'habitude : 252,8 l/m3 contre les 210,4 l/m3 de moyenne. L'été 2008 devrait être encore plus arrosé. À 14 jours de la fin du mois (les dernières données de l'IRM disponibles remontent au 17 août), 246,9 l/m3 d'eau sont déjà tombés. Au vu des prévisions pour les prochains jours (averses prévues jusqu'à jeudi), cette donnée devrait encore évoluer.

En analysant les autres données, on s'aperçoit paradoxalement que le nombre de jours où il a plu est inférieur à 2007. Ce qui signifie que lorsqu'il a plu, les pluies étaient plus abondantes.

Voilà qui pourrait donc justifier les inondations répétées que la Belgique a connues cet été.

La température augmente

Un autre élément ressort de cette analyse : il a fait plus chaud cette année que la moyenne. Cette donnée évoluera sans doute encore au fil des prochains jours mais la différence avec la moyenne ne sera probablement pas comblée.

On observe normalement en été (juin, juillet et août) une température moyenne de 17 °C. Cette année, la température enregistrée à ce jour, à période comparable, fut de 17,6 °C. En 2007, celle-ci fut de 17,3 °C.

La durée d'ensoleillement devrait cependant être supérieure à celle de l'année dernière (448 h 54 en 2008 contre 458h54 en 2007). On est loin du record de 1947 où l'ensoleillement avoisinait les 825 heures.

Un été plus chaud mais plus pluvieux donc. Faut-il y voir un signe du réchauffement climatique? Il est sans doute encore un peu tôt pour le dire.

Tout comme il s'avère périlleux de prévoir ce que nous réserve le mois de septembre. L'année dernière, il a autant plu en septembre qu'en août.

Il ne reste qu'à espérer que ce ne soit pas le cas cette année.