CYCLISME TOUR DE WALLONIE

Revenu la nuit du Tour de France

Pour suivre hier l'étape vers Namur, Lucien Blya u (83 ans) a abandonné samedi soir son 34 e Tour de France...

Lucien Blyau, c'est un personnage incontournable du cyclisme belge. Cet ancien coureur est effectivement dans les parages dès qu'il y a une course ! Avec son célèbre petit camion blanc, ce beau-père d'Hilaire Van Der Schueren arpente les routes pour suivre les pelotons. Hier, il s'était garé au début de la côte de Lustin, arborant son bandeau, aux couleurs du pays, « Cri ! Qui ? Les Lions ». « Quand il était encore consultant pour France Télévision, Robert Chapatte s'était étonné de voir encore un supporter de Criquielion alors que Claudy n'était plus coureur à ce moment-là, raconte Lucien Blyau. Interviewé plus tard, je m'étais amusé à répondre que Robert Chapate ne savait pas lire !»

Son jeu de mot sur l'ancien champion wallon est visible sur toutes les courses. Les coureurs le cherchent parfois du regard, parce qu'ils savent que Lucien Blyau sera à proximité, avec une boisson à la main, s'ils veulent un petit ravito supplémentaire.

« Je viens de boucler mon 34e Tour de France, poursuit ce citoyen de Brakel, installé plusieurs heures avant le passage des coureurs, hier, à Lustin. Enfin, je l'ai abandonné samedi, comme je fais chaque année. Car Paris, c'est trop d'embouteillage. Et puis, comme cela, je viens sur le Tour de la Région Wallonne, et je regarde l'étape du Tour de France à la télévision, dans mon camion. Si Cadel Evans de Silence-Lotto avait été en jaune, j'aurais cependant quand même été à Paris. Mais bon, le Tour de Wallonie, c'est bien aussi. Et c'est important d'être là pour une épreuve qui se déroule dans notre pays ! »

La nuit a donc été longue, puisque Lucien Blyau a quitté Saint-Amand-Montrond samedi soir à 19 h. Pour arriver chez lui tard dans la nuit, à Brakel. « J'ai 83 ans mais je me sens toujours jeune, termine-t-il dans un clin d'oeil. D'ailleurs, chez moi, un petit bistrot était encore ouvert et j'ai été prendre une bonne petite Leffe jusque 3 heures du matin ! »