Lisa Margo enlève le haut

RENCONTRE | La chanteuse waterlootoise Lisa Margo cartonne sur internet avec une chanson plutôt coquine «Viens chez moi...» C'est ce que nous avons fait.

«Viens chez moi, faire un bisou à mon minou. C'est pas tabou, pas si tabou que chat...» Ces paroles vous disent quelque chose  ? C'est que vous figurez parmi la bonne soixantaine de milliers d'internautes qui ont vu le dernier clip de Lisa Margo sur internet.

La jeune chanteuse de Waterloo est en train de faire un véritable «buzz» avec cette rengaine dynamique aux paroles à double sens. «Cette chanson très drôle existe depuis trois mois, raconte Lisa Margo. Elle a été composée par un bel après-midi ensoleillé. Philippe Deweys, mon producteur, lisait un magazine féminin qui traitait de certaines pratiques sexuelles particulières. On s'est marré du décalage. On a composé la chanson en quelques minutes...»

Lisa et Philippe décident d'opter pour des jeux de mots coquins, sur une mélodie teintée de mambo et bossa-nova. Et puis, ils réalisent un clip en une journée dans les locaux de l'école de danse Mouvement, à Waterloo. On y retrouve une série de filles et dames de tout âge, qui dansent sur la chanson tout en ayant enlevé le haut. Mais rassurez-vous, en prenant soin de cacher leur poitrine avec leurs mains. «L'idée était de faire appel à des femmes de différents âges et qui ne sont pas spécialement des top-modèles. J'ai fait appel à des copines, et finalement dix-huit filles ont accepté de figurer dans le clip, âgées de 18 à 72 ans.»

Lisa et Philippe décident ensuite de poster le clip sur DailyMotion et YouTube. Et ce qui au départ est plutôt un gag devient un succès. Les internautes se refilent le lien, certains sites reprennent le clip sur leur page  : c'est l'emballement. Avec des réactions en sens divers. «Toutes les femmes adorent, par contre les mecs sont souvent très embêtés. C'est en tout cas très polémique.» Avec parfois des dérapages. Au point qu'il n'est plus possible de commenter la vidéo sur DailyMotion. Et YouTube a limité son accès aux personnes majeures. «Cela tourne parfois à l'absurde..., poursuit Lisa Margo. J'ai pris le temps de réagir aux commentaires sur certains blogs et lorsque j'explique le pourquoi de la chanson, les gens comprennent mieux. D'ailleurs, je tiens à préciser que la chanson s'appelle Viens chez moi et pas tous les autres titres que l'on peut trouver sur le web.»

Cette chanson fait partie d'une série - une quarantaine - que Lisa et son producteur ont écrite pour son second album, qui devrait paraître fin juillet. Du moins s'ils trouvent une maison de disque. «  Elles ne réagissent toujours pas. Par contre, j'ai été programmée sur radio Néo à Paris (NDLR  : radio parisienne dédiée aux nouveaux talents francophones) et Laurent Ruquier a parlé de moi dans son émission sur Europe 1.  » Lisa a aussi participé au tournage d'une émission de variétés de S Televisie, dans des studios à Bredene. «Finalement, cela n'a pas changé fondamentalement mon quotidien, mais cela reste une belle vitrine.»

+ Prolongez l’info dans L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce mardi 8 juillet.