Décès du docteur André Wynen

(photo Belga)

Le docteur André Wynen, fondateur et ancien président de l'Association belge des Chambres syndicales des médecins, résistant et rescapé des camps, est décédé ce dimanche à l'hôpital Mont-Godinne à l'âge de 83 ans.

Né en décembre 1923, André Wynen avait été arrêté début 1944 alors qu'il était encore étudiant. Il fut déporté dans les camps de concentration de Breendonk et Buchenwald. Après sa libération, il poursuivit des études de médecine et devint chirurgien. Il fut notamment à l'origine de la création de l'hôpital de Braine-l'Alleud et en 1983 il relançait l'hôpital Edith Cavell, fermé depuis un an suite à la faillite de l'établissement.

Il fut le président fondateur des Chambres syndicales des médecins, association qui donna naissance par la suite à l'Absym. Retraité, il entra au sein du "Groupe Mémoire" en septembre 2004, à la demande d'Arthur Haulot à qui il succéda comme président.

Le "Groupe Mémoire", fondé en 1977, a pour objectif de former la jeunesse, de lui donner les bases d'une bonne connaissance de ce qui s'est passé durant la guerre et surtout d'entretenir la mémoire, afin de plus tard passer le flambeau. Un des objectifs principaux du groupe est la lutte contre le néo-nazisme et l'extrême-droite.

André Wynen s'était toujours inquiété de la montée de l'extrême-droite et espèrait voir l'ensemble de ces partis interdits.