D1 29e Journée : Zulte-Waregem - FC Bruges 2-3

Geraerts évite un nouveau calvaire

Geraerts évite un nouveau calvaire

(photo Belga)

Assistance: 7392.Arbitre: M. Hamer (Lux).Cartes jaunes: Reina, Valgaeren, Capon.Buts: Leko (0-1, 27e), Salou (0-2, 45e), Roelandts (1-2, 59e), Leye 2-2, 78e), Geraerts (2-3, 87e). ZULTE-WAREGEM: Bossut; Van Zundert, D'Haene, Dindeleux, Reina; Verschuere, Van Nieuwenhuyze; Leye, Roelandts, Meert (63e Buysse); Jelavic (65e Vansteenbrugge).FC BRUGES: Verbauwhede; Priske, Valgaeren, Alcaraz, Klukowski; Geraerts, Simaeys (85e Maertens), Leko; Chavez (90e Meeus), Salou, Capon (63e Djokic).

«Nous avons vaincu les dieux du foot qui avaient de nouveau choisi le camp de l'adversaire», pouvait soupirer Mathijssen. Les spectateurs de la première mi-temps ont plutôt cru que lesdits dieux avaient détourné leur regard du stade Arc-en-ciel. Sans Stijnen, Blondel, Sonck et surtout Sterchele, le jeu brugeois fut pitoyable avant le repos. Celui de Zulte ne valait guère mieux, comme devait le concéder Francky Dury.

Autant écrire que les Blauw en Zwart se voyaient plus que généreusement payés avec un avantage de deux buts au repos. Leko avait eu la chance de voir son coup franc dévié par le mur pour prendre Bossut à contre-pied. Le but de Salou résultait de la seule phase un tant soit peu construite du premier acte, sur un centre de Priske. Le Danois, à nouveau très moyen, faisait moins le fier à l'heure de jeu. En se faisant lamentablement surmonter de la tête par Roelandts. L'ex-Brugeois relançait Zulte vers l'égalisation logique que Leye signait d'un maître tir.

«À 2-2, on replongeait dans notre calvaire de ces dernières semaines, analysait Karel Geraerts. Comme contre Genk, on a réagi trop tard. Mais tout de même. Outre mon but, on a encore touché deux fois la latte. Cette victoire nous libère. Plus que les trois unités, elle vaut mille points pour le moral des troupes. La semaine prochaine, lors du derby contre le Cercle, on pourra assurer notre 3eplace». Buteur pour la 5e fois du ventre ce coup-ci , l'ex-Rouche tirait son chapeau à Salou: «Sa capacité de garder le ballon devant nous a été précieuse, il mérite mieux que de cirer le banc».

Son coach ne partage apparemment pas la même opinion (lire ci-contre). Venu arracher un succès inaccessible pour ses couleurs au Gaverbeek depuis l'accession de Zulte à la D1, Mathijssen est apparu soulagé. «Le plus important était de regagner une fois. Nous avons dû nous battre, cela rend la victoire plus belle. Ça montre aussi que mes joueurs n'ont pas fait une croix sur la 2e place. Après les six buts pris contre Genk, il fallait d'une part relever la tête et d'autre part retrouver une bonne organisation.».

Sur ce plan-là, le bilan est mitigé car les deux buteurs locaux ont bénéficié d'une grande passivité défensive, secteur où Alcaraz n'a pas spécialement brillé pour sa première titularisation depuis le 2 septembre. Chavez n'a pas non plus confirmé les bonnes dispositions affichées contre le Brussels. Les quatre suspendus devraient retrouver leur place sans trop de problèmes pour le derby contre le Cercle. À moins que Sonck ne doive se tracasser s'il voit Salou se décarcasser durant la semaine...

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce lundi 7 avril.