Fourniret refuse de parler

Fourniret a refusé d'être photographié, au contraire de Monique Olivier dont l'apparence physique a fortement changée. (photo Belga)

REPORTAGE EN DIRECT DE NOTRE ENVOYE SPECIAL | Premier caprice de tueur en série présumé Michel Fourniret à l'entame de son procès, à 10h37. L'ogre des Ardennes refuse de répondre aux questions du président Gilles Latapie. Au moment de décliner son identité, Fourniret s'est contenté de brandir un petit papier sur lequel était inscrit: "sans huis clos, bouche cousue".


Aux questions qui suivent, Fourniret répond par des hochements de tête. Ensuite, Michel Fourniret a remis un texte au président. Un texte que le président a accepté et reçu avec cette remarque lâchée dans un sourire: "je vous remercie monsieur Fourniret, c'est très joli".

Fourniret refuse également d'être photographié ou filmé comme Dutroux l'avait, lui-même, exigé au début de son procès. Michel Fourniret est habillé d'un pull bleu enfilé sur une chemise dont le col est soigneusement plié par dessus.

Monique Olivier, placée à la gauche de Fourniret, a accepté de répondre aux questions de la cour. Elle s'est levée et d'une voix hésitante a décliné son identité. La femme a beaucoup changé depuis les dernières photos qu'on avait d'elle. Elle a désormais les cheveux gris bien coiffés.

Le défilé des candidats jurés a ensuite débuté.

A Charleville-Mézières,
Olivier Deheneffe