Le procès de l'horreur est ouvert

Monique Olivier, aux cheveux tout gris désormais, est arrivée séparément de Michel Fourniret. (photo Belga)

La cour d'assises des Ardennes françaises a ouvert ce jeudi à 10h30 le procès de Michel Fourniret et de Monique Olivier. Les deux accusés, qui ont été transférés jeudi vers 8h30 au palais de justice en convoi sécurisé dans des voitures séparées munies de gyrophares, sont bien présents.


Michel Fourniret a refusé d'être pris en photo par les journalistes et est donc entré dans la salle d'audience après son épouse.

Pour rappel, Michel Fourniret est accusé de sept meurtres (dont deux avec préméditation), enlèvements et viols ou tentatives de viols d'adolescentes ou de jeunes femmes. Son épouse, Monique Olivier est poursuivie pour sa participation dans cinq de ces faits.

Le parcours meurtrier de cet homme de 65 ans, condamné dans les années '60 pour des faits de moeurs, a débuté en décembre 1987, quelques mois après sa sortie de prison où il purgeait une peine pour des viols sur mineures. Son équipée mortelle, entre la France et la Belgique où il s'est installé en 1991, s'achèvera en juin 2003 dans la région de Ciney après l'enlèvement manqué de "Marie".

Avec Belga