elsenborn Championnat de Belgique de ski de fond

Ses skis étaient déjà au grenier

Qui aurait osé parier un cent sur l'organisation d'un championnat de Belgique à Pâques? Pas même Pascal Langer qui a dû ressortir ses skis.

La dernière course officielle disputée en Belgique remontait au 12février 2006: un championnat de Belgique en classique remporté par Stephan Langer. Il faut croire que les miracles météorologiques existent encore dans notre pays comme l'atteste l'arrivée subite de la poudreuse sur le haut plateau fagnard durant le long week-end pascal. Au point d'attirer dans l'Est du pays une foule record.

Prompt à la réaction, les responsables fédéraux et le SC Elsenborn prenaient la décision d'organiser la première journée des joutes nationales sur le circuit du centre Herzebosch: un 15km libre chez les hommes et un 10km chez les dames.

Un championnat marqué d'une demi-surprise avec la victoire du skieur local affilié au club de... Bütgenbach, Pascal Langer (30 ans): «Pour moi, la saison était terminée. J'avais d'ailleurs remisé mes skis au grenier... On ne peut que féliciter les responsables du club d'Elsenborn du travail de préparation de la piste. Nous avons vraiment skié dans des conditions idéales.»

Pour ce championnat, les organisateurs avaient cette fois retenu le circuit de 5km traditionnellement réservé aux touristes: «Questions difficultés, les deux circuits étaient proches puisque l'on rejoignait sur chaque tracé l'arrivée par une montée.»

Sur sa course victorieuse, il poursuivait: «Bien préparé par ma saison de biathlon (NDLR: Il a participé à quatre manches de la Coupe du Monde et au championnat du monde), j'avais opté pour un départ rapide.» Départ réussi qui lui assurait un substantiel avantage chronométrique dès la fin de la première boucle. Il restait au futur champion à gérer sa fin de course.

Une victoire acquise en surclassement avec près de cinq minutes d'avance sur Manuel Sonnet. Quant au favori, Stéphan Langer, malade durant la semaine, il devait se contenter de la 3e place pour deux petites secondes...

Montant sur la 2e marche du podium, le Waimerais Manuel Sonnet (33 ans) ne boudait pas son plaisir: «Une bonne surprise après un début de saison perturbé par un refroidissement. En guise de préparation au national, j'ai participé à sept courses à l'étranger réparties entre l'Allemagne et la Suisse. Ce championnat s'est déroulé dans d'excellentes conditions pour la Belgique. Pascal Langer était très fort. J'ai bien tenté de suivre son rythme en début de course mais je risquais de me mettre trop vite dans le rouge. Mon objectif était de réduire l'écart me séparant des meilleurs Belges.» Contrat rempli pour le skieur de Gueuzaine.