Arnaud Godard et Guillaume Léonard, qui jouaient ensemble la saison dernière à Herve, font le grand saut et passent de P1 à la promotion.

Arnaud Godard et Guillaume Léonard étaient manifestement à l'étroit en première provinciale. Aux dires de nombreux observateurs, ils auraient perdu leur temps en restant une saison de plus au sein de l'élite provinciale.

Si leurs routes se sont croisées l'espace de deux rencontres cette année, ils se retrouveront, comme au bon vieux temps, dans la même équipe dès le mois de juillet sous la houlette de leur ancien coach, Patrick Courtois.

«Il m'avait proposé de le suivre la saison dernière déjà, révèle Guillaume. Mais, c'était une saison où j'avais pu me relancer et je préférais confirmer. Mais il était clair que je ne souhaitais qu'une chose, c'était rebondir et retrouver la nationale. Surtout après avoir fait partie du noyau espoirs de l'AS Eupen.»

Arnaud Godard se réjouit en tout cas de retrouver son ancien équipier. «C'est clair. Guillaume a toutes les qualités pour évoluer plus haut. En P1, il était tout simplement un des meilleurs.»

Comme le goléador melinois qui a déjà inscrit la bagatelle de 12 buts pour une équipe qui ne tourne pas au mieux. «Mais, ce n'est pas pour autant que je peux prétendre à devenir titulaire d'emblée à Faymonville. J'ai choisi ce défi pour progresser. Je sais que je vais devoir attendre mon heure avant de pouvoir réellement me montrer sous mon meilleur jour. Et avec Patrick Courtois comme coach, je ne me tracasse pas. Il aime les jeunes et leur fait confiance. Personnellement, je sais que je dois avant tout simplifier mon jeu.»

Le futur avant du Turkania mise avant tout sur sa vitesse pour déstabiliser une défense. Le futur défenseur faymonvillois jouera de son physique (1,93m pour 87kg) pour impressionner l'opposant direct. «Je devrai, comme Arnaud, gagner mes galons de titulaire. J'évolue le plus souvent en marquage vu ma taille mais Patrick sait que je peux aussi apporter comme médian défensif. Mes montées vers l'avant étaient appréciées du temps de Herve.»

Mais les deux futurs jeunes loups du Turkania savent mieux que quiconque que la promotion n'a rien à voir avec la première provinciale.

Un nouveau monde s'offre à eux, un nouveau défi se profile pour Arnaud et Guillaume qui voudront le relever comme il se doit. Avant, qui sait, d'autres aventures à un échelon encore supérieur. Et si cela devenait déjà réalité en cette fin de saison avec l'accession du Turkania en D3.