Coup de maître de Chavanel

(photo Reuters)

Bien aidé par Nick Nuyens, le Français de chez Cofidis a remporté la semi-classique flandrienne. À laquelle il participait pour la 1re fois.

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître! À 28 ans, Sylvain Chavanel (Cofidis) n'avait jamais participé à la semi-classique «À Travers les Flandres». Hier, le Français s'est imposé en solitaire sur la ligne d'arrivée de Waregem au terme de 200 kilomètres d'une course très nerveuse.

«Je me sentais très bien aujourd'hui, a expliqué celui qui avait déjà remporté en 2008 la 5e étape du Tour Méditerranéen et la 6e étape de Paris-Nice. J'étais en pleine forme mais je dois remercier particulièrement mes coéquipiers Tristan Valentin et Nick Nuyens, qui m'ont bien aidé. Le parcours était très difficile avec tous ces pavés, notamment la montée où j'ai accéléré.»

Chavanel faisait ainsi référénce au Nokereberg. Quatorze hommes abordèrent l'avant-dernière difficulté de la journée au km 164 avec un peu moins de trente secondes d'avance sur le peloton. Tom Boonen menait le train suivi de Greg Van Avermaet. Un petit groupe qui comprenait Robbie McEwen et Gianni Meersman parvenait encore à revenir sur les ledaers. Mais déjà, le futur lauréat en remettait une couche en filant en compagnie du Suisse Martin Elmiger et du Danois Allan Johansen. Le trio abordait en tête les deux circuits locaux de 15km chacun. Derrière, un groupe de huit avec Niko Eeckhout, l'Allemand Andreas Klier et le Néerlandais Steven de Jongh, mais aussi Nuyens qui contrôlait la situation, tentait de revenir.

Au moment d'aborder le dernier circuit local, le trio comptait une petite vingtaine de secondes d'avance sur le groupe de poursuivants et moins d'une minute sur le peloton. À 9 km de l'arrivée, Chavanel fila seul vers la victoire. Gorik Gardeyn, revenu de l'arrière, augmenta le tempo du groupe de chasse, mais Nick Nuyens cassait admirablement le rythme favorisant le succès de son leader.

«Nous avons pris la course en mains, et jusqu'à son terme, commentait Nuyens. Ça me fait vraiment plaisir. Peu importe celui qui gagne. Le final était trop plat pour moi. Je voulais que Sylvain Chavanel roule ici pour apprendre à connaître le Tour des Flandres.» Pour lequel le «professeur» nourrit évidemment de très grosses ambitions.

Classement: 1. Chavanel (Fra/Cofidis) les 200 km en 4h32:27 (moy. 44,04 km/h); 2. de Jongh (P-B) à 0:28; 3. Eeckhout; 4. Klier (All); 5. Johansen (Dan); 6. Gardeyn; 7. Elmiger (Sui); 8. Mikhailov (Rus); 9. Posthuma (P-B); 10. Nuyens; 11. Fischer (Bré); 12. Terpstra (P-B) 0:32; 13. Vaiktus (Lit) 0:44; 14. McEwen (Aus); 15. Weylandt; 16. Eichler (All); 17. Van Dijk (P-B); 18. Breschel (Dan); 19. Veelers (P-B); 20. Reihs (Dan). Les autres Belges: 23. Dehaes; 26. Neirynck; 29. Hovelynck; 30. Vanlandschoot; 31. Sentjens; 32. Meirhaeghe; 37. Boonen; 38. Cappelle; 41. Cretskens; 43. Roelandts; 49. Scheirlinckx; 53. De Vocht; 61. Devolder; 63. Vandenbergh; 66. Verheyen; 69. Barbe; 71. Meersman; 74. Van Avermaet; 75. Hulsmans; 77. De Waele; 78. Amorison; 81. Willems; 86. Renders 3:03.