Vive émotion après le décès de Thierry Gilardi

Thierry Gilardi lors de sa dernière apparition télévisée, dimanche dernier à Téléfoot.

Les hommages se multiplient après l'annonce de la mort de Thierry Gilardi, décédé d'un arrêt cardiaque mardi à l'âge de 49 ans. Son professionnalisme et sa bonne humeur sont loués par les plus grands sportifs français.

L'annonce du décès est notamment intervenue en direct sur Eurosport en plein match France A' - Mali. Accompagné de l'ancien coach du PSG et chroniqueur de Téléfoot Luis Fernandez, le journaliste, visiblement touché, a fait part de la triste nouvelle et directement recueilli la réaction de Gérard Houillier, ancien entraîneur de Lyon et de l'équipe de France: "Tout le monde gardera en mémoire sa joie de vivre, son sourire, sa passion, son enthousiasme et sa rigueur professionnelle".

D'autres réactions sont reprises par le site lepost.fr. Le président de l'UEFA Michel Platini retient le côté populaire de Gilardi: "Il y a des voix et des gens qui ont marqué le sport, comme Thierry Roland, Roger Couderc et Thierry Gilardi. Il a fait beaucoup pour la promotion du sport et il a contribué à populariser un peu plus ce sport qu'est le football". "Il était très compétent, parce qu'il préparait beaucoup" ses interventions, a ajouté Platini, qui a précisé que son épouse était la marraine de l'une des filles de Thierry Gilardi.

Bixente Lizarazu, champion du monde 98, se souviendra de la passion qui animait le journaliste. "C'est un choc, qui nous remet à notre condition de 'pas grand-chose'. Que dire? Pour moi c'était un grand professionnel, c'était en effet la voix du foot et il est devenu la voix du rugby. Le genre de journaliste qu'on aime cotoyer, qu'on aime entendre commenter, qui avait du respect pour les joueurs, qui aimait les sports qu'il commentait. Evidemment je pense à sa famille, c'est vrai que c'est choquant de se dire que quelqu'un qui est dans la force de l'âge nous quitte comme ça. C'était quelqu'un de passionné qui a fait du bien à notre sport. "

Quant à Frédéric Thiriez, président de la ligue de football français, il confie perdre un ami. "Je suis bouleversé. C'était un très grand professionnel et un être humain d'une très grande qualité et intégrité. C'était devenu un ami. Tous ceux qui aiment le football sont aujourd'hui en deuil et s'inclinent devant sa famille et ses amis."

B.DAR.