Pour les «demi» et un spaghetti

Sclayn Arquet Vendredi 20 h

SCLAYN : absents : Lemaire, Marchal, et Smadtke; suspendus : St. Joyeux et Hubeau; blessés : Dago, Arnold, Sassigneux et Bouguignon.

ARQUET : absent : Daphné; incertains : Lecomte, Thomas, Dauginet et Morelle.

Ce quart de finale de la coupe provinciale revêt une grande importance pour deux personnalités, soit Philippe Mawet et Rudy Pire, tous deux kinés, respectivement à Sclayn et à Arquet, mais également confrères et associés dans leur vie professionnelle. Dans le cadre de leurs retrouvailles autour d'un terrain de foot, ils ont promis d'offrir un spaghetti aux deux équipes.

«C'est la cerise sur le gâteau, pour mes joueurs», lance le mentor andennais, José Dago. «Et puis, qui sait? En football, la logique n'est pas toujours respectée. Comme nous sommes tout près du titre en championnat (NDLR : les Sclaynois possèdent trois points d'avance sur Naninne, en tête de la 3B), nous jouerons sans prendre trop de risques. Quant à Arquet, il s'agit d'une belle équipe, malgré son classement en P1. Notre objectif est de faire bonne figure et de prendre du plaisir».

Dans le camp namurois, il ne fait aucun doute que la très bonne prestation de dimanche dernier, face à Rochefort, constitue un bon adjuvant moral. N'empêche, on se déplacera en bord de Meuse andennaise avec la plus grande prudence.

«Notre mission ne sera pas si évidente, souligne l'adjoint, David Fiévet. Car Sclayn a déjà éliminé Malonne et est en voie de monter en P2. Sclayn possède d'excellents joueurs, comme Joyeux, Chardon et Hanchir, qui évoluait encore à Wartet la saison dernière. Notre qualification passera par un jeu sérieux, appliqué, mais aussi une bonne entame du match.» G.B.

Nos dernières videos