150 ans après les apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous, «Reporters» lève le voile sur l'évolution de «l'industrie de Lourdes ».

Incrédules, remarquables, naïfs, «vrais » croyants, pigeons, fils de Dieu... Les qualificatifs pour décrire les pèlerins qui se rendent à Lourdes chaque année (6000000 de personnes) ne manquent pas. Petit rappel des faits : il y a 150 ans, Bernadette Soubirous, adolescente pauvre, illettrée mais digne, part avec sa soeur Toinette et une amie chercher du petit-bois dans la campagne. Arrivée près d'une cavité rocheuse que l'on appelle en patois local « Massabielle» (d'où «La Dame de Massabielle»), Bernadette voit apparaître une jeune femme belle et souriante, faisant le signe de croix. C'est le début des 18 apparitions de la Vierge à Soubirous et de l'histoire du «temple» de Lourdes. À travers le temps, la légende (ou pas) n'a fait qu'enfler, faisant de Lourdes à un chrétien ce qu'est La Mecque à un musulman : un pilier de la religion, un lieu de pèlerinage, reconnu par l'Église. Et ce même si les miracles ont tendance à se faire de plus en plus rares du côté de la commune des Hautes-Pyrénées (le dernier miracle officiel datant de 1987).

La Sainte-Foi, rentable?

Le Reporters de ce soir nous propose de suivre un groupe de malades (handicapés mentaux, comme physiques) à Lourdes. Leur but : la grotte où ruissellent la source salvatrice et l'attente, comme beaucoup d'autres, que le miracle se produise. Inutile de dire que dans l'effervescence de la ville, pas facile pour eux de parvenir à leur but... L'émission tentera surtout de mettre en évidence le commerce de la foi qui règne à Lourdes, où marchands de bondieuseries en tous genres (et on insiste sur «tous») profitent de la croyance dévouée de certains pour établir un hypermarché de la piété et vendre le label «Marie». Images surprenantes en perspective.

RTL TVI, 19.45

Nos dernières videos