GENK (le noyau): Bailly, Barda, Benteke, Bolat, Bosnjak, Caillet, Cornelis, De Decker, Haroun, Hubert, Ithzaki, Matoukou, Soetaers, Tiago, Toth, Tubic, Vossen, Vrancken; plus deux espoirs qui jouaient hier soir.

Suspendu : Lolo

Absents : Anele (dos), Ljubojevic (revalidation, genou)

MOUSCRON : Volders, Chantry, Van Gijseghem, Sapina, Vandooren, Walasiak, Dugardein, Baseggio, Oussalah, Custovic, Tomou (ou Ouali) ; Martin, Assou, Toyes, Coto, Stoica, Sishuba, Deranja,

Ouali (ou Tomou), Teklak

Menacé de suspension : Sishuba

Absents : Berna (déchirure des ligaments croisés), Slovenciak (pas qualifié)

Gonzague Vandooren, qui a porté les couleurs de Genk durant deux saisons et demie, s'en retourne ce soir dans un stade qu'il a quitté par la petite porte voici deux mois. Sans états d'âme particuliers. Apparemment du moins. Car s'il avoue avoir tourné la page limbourgeoise, on le sent cependant très désireux de se mettre en évidence face à ses anciens équipiers. Et face à une direction qui l'a lâché pour des motifs qui lui échappent toujours.

Gonzague, quel accueil pensez-vous recevoir ce soir au Cristal Arena ?

Je ne me pose pas la question. Tant mieux si le public m'applaudit. Tant pis s'il me siffle. Je ne suis en conflit avec personne là-bas. Et certainement pas avec les supporters. Je monterai sur la pelouse sans a priori.

Sans la moindre pointe d'esprit revanchard ?

(Il réfléchit quelques instants). La situation aurait été différente si Broos était toujours aux commandes de Genk. J'aurais alors été animé par une rage de vaincre encore plus incompressible.

Un tantinet rancunier aussi vis-à-vis de la direction limbourgeoise ?

Elle a pris une décision, celle de m'envoyer dans le noyau B, sans véritable raison. Un choix que je ne m'explique toujours pas. Qui m'a blessé. J'en ai bavé au début. Mon objectif était de rebondir au plus vite. Voeu exaucé grâce à Mouscron. J'ai désormais tourné la page.

Etes-vous encore en contact avec certains anciens équipiers ?

Avec les pommes pourries (sic). Avec Bailly, Dahmane, Haroun et Caillet, donc. Mais je n'ai pas vu revu Genk à l'oeuvre depuis mon départ précipité.

Quel type d'entraîneur est Ronny Van Geneugden ?

Je le connais bien et je l'apprécie. Méticuleux, discipliné, grand connaisseur du football et excellent entraîneur chez les jeunes. Je ne sais pas s'il ambitionnait vraiment de reprendre en main l'équipe première.

Genk vit une saison difficile. Son bilan en 2008 est même calamiteux (3/27). Des explications ?

Un championnat n'est pas l'autre, tout simplement. Genk a connu pas mal de pépins (blessures) ces derniers mois. Il a renvoyé certains joueurs et changé d'entraîneur pour mettre fin à la spirale négative. Mais les résultats demeurent identiques. Je suis néanmoins persuadé que cette équipe recèle beaucoup de qualités. Elle fera des dégâts quand elle se réveillera. J'espère que ce ne sera pas contre nous.

Son bilan à domicile (18/36) n'est pas folichon. Il y a donc moyen de faire quelque chose là-bas ?

Genk, qui n'a plus gagné depuis le 15 décembre (5-2 contre Zulte-Waregem), demeure effectivement sur trois revers de rang à domicile (GB, Saint-Trond et Mons). Le public est très impatient et ne comprendrait sans doute pas que la mauvaise série se poursuive cette semaine. Les Limbourgeois, qui ne sont actuellement pas au top, auront le couteau sur la gorge. Gagner à la Cristal Arena serait génial. Mais nous serions déjà très contents avec un point.

L'Excelsior est-il définitivement lancé ?

Je l'espère. Mais il ne faut jamais jurer de rien. Dans l'immédiat, il nous faut confirmer nos dernières sorties. Certains disent que le maintien est dans la poche. Je suis de nature pessimiste et ne veux pas tirer de plans sur la comète.

Restons ambitieux. En cas de succès, on dépasserait Genk et on glisserait dans la colonne de gauche, du moins provisoirement.

Mouscron vient d'inscrire 5 buts en 2 matches, soit autant que lors des 13 rencontres précédentes : preuve qu'il faut savoir marquer pour gagner...

C'est évident. Mais la grande différence par rapport à il y a quelques semaines réside dans le fait que la réussite ne nous boude plus. Du coup, tout devient plus facile.

Qui sera champion ?

Le Standard, à coup sûr. Même si les Rouches doivent encore affronter Mouscron...

Nos dernières videos