Un Belge avait proposé à Chantal Sébire de l'euthanasier

Un Belge avait proposé à Chantal Sébire de l'euthanasier

(photo Belga)

Un médecin belge, le professeur Pete Hoebeke, avait proposé à Chantal Sébire de l'euthanasier. Il a toutefois rappelé que la Belgique, "et son hôpital en particulier", n'a "pas l'ambition de devenir le thanatorium de l'Europe".

Selon Le Monde daté de vendredi, ce médecin à l'hôpital universitaire de Gand explique que "cinq patients étrangers en grande souffrance se sont fait euthanasier" en Belgique depuis 2002, en vertu de la législation européenne sur les soins prodigués à l'étranger. "Les conditions légales fixées sont l'existence d'une relation de confiance et d'un lien professionnel entre le médecin et la patiente, précise-t-il. "Nous n'avons pas l'ambition - mon hôpital en particulier - de devenir le thanatorium de l'Europe", ajoute-t-il.

Pour lui, "le fait qu'une personne comme Chantal Sébire, qui était atteinte d'une telle dysmorphie et qui a formulé une exigence humainement compréhensible, ait dû à ce point se montrer dans les médias pour obtenir ce qu'elle réclamait est le signe d'une terrible décadence".

"Cela devrait être rendu inutile par une bonne régulation de l'euthanasie", ajoute-t-il. "Je suis étonné qu'un grand pays laïque comme la France ne parvienne pas à statuer sur ce qui est aussi une thérapie", estime-t-il.

Belga

Nos dernières videos