Lizin: "J'ai été la cible d'un certain acharnement"

Lizin a accueilli avec soulagement l'annonce du ministre Courard. (photo EdA)

Anne-Marie Lizin est soulagée. Elle a souligné que le rapport de la Direction Générale des Pouvoirs Locaux sur l'affaire des tracts électoraux confirme "l'absence de système" dans la gestion de la ville de Huy dont elle est bourgmestre.

"J'ai pris connaissance de la réponse du ministre Courard au Parlement wallon. Cette réponse indique clairement que les enquêteurs n'ont relevé aucune illégalité de la part du bourgmestre de Huy", a indiqué ce mardi Lizin.

La bourgmestre de Huy ne sera pas sanctionnée dans le dossier de la distribution de tracts électoraux par du personnel communal. C'est ce qui est ressorti ce mardi de questions orales posées au ministre wallon des Affaires intérieures, Philippe Courard, en Commission du parlement wallon. "Au terme de l'enquête administrative menée par la Direction Générale des Pouvoirs Locaux (DGPL), rien ne permet de démontrer que la bourgmestre ait donné la moindre instruction en vue d'inciter ou de couvrir des absences non justifiées liées à la distribution de tracts pendant les heures de service", a expliqué Courard, citant les conclusions du rapport de l'administration.

Pour rappel, le 27 décembre 2007, un reportage du journal télévisé de la RTBF énonçait que des employés communaux de Huy avaient distribué des tracts électoraux de la candidate PS Anne-Marie Lizin pendant leurs heures de service lors la campagne électorale de juin dernier. Dans ce reportage, il était question de témoins anonymes qui affirmaient que le secrétariat particulier de la bourgmestre de Huy, en manque de personnel militant, aurait contacté des chefs de service et des membres du personnel de la ville et de l'hôpital et leur aurait fixé rendez-vous pour une réunion préparatoire à la campagne, dans une maison appartenant à la famille de Mme Lizin.

"Je salue le courage des fonctionnaires"

Aujourd'hui, "je salue le courage des fonctionnaires hutois qui, pendant 3 mois, ont tenu à démontrer leur bon droit", a indiqué la bourgmestre. "Je ne peux m'empêcher de penser que j'ai été la cible d'un certain acharnement, avec des attaques locales quotidiennes", a-t-elle précisé.

Le ministre Philippe Courard a en revanche déploré mardi en Commission du parlement wallon la gestion du personnel dans la cité hutoise et fustigé des "pratiques d'un autre âge empreintes d'un grand amateurisme". Il a adressé au collège communal de Huy des recommandations pour y remédier dans les plus brefs délais. Le ministre a adressé pour toutes les administrations communales des recommandations en vue d'améliorer l'organisation des congés et des récupérations. "Je m'engage à en proposer l'application au Collège et au Conseil communal", a indiqué mardi la bourgmestre de Huy, qui a précisé qu'elle comptait demander à cet effet le rapport complet des enquêteurs de la Région wallonne.

Belga

+ Prolongez l'info dans Le Jour Huy-Waremme de ce mercredi 19 mars.