Acide dans la Meuse: Fournaux écrit à Sarkozy

Fournaux avait réussi à obtenir un délais vendredi. (photo Belga)

Richard Fournaux a écrit à Nicolas Sarkozy. Le sénateur-bourgmestre de Dinant multiplie les démarches afin d'éviter que les travailleurs d'une usine française ne mettent leur menace à exécution. A savoir déverser 500 litres d'acides dans la Meuse s'ils ne sont pas entendus par les autorités françaises.

Le sénateur belge, dont la ville est traversée par le fleuve en aval, a écrit au président français pour qu'il intervienne. Le temps presse puisque le report de l'ultimatum, obtenu vendredi par Richard Fournaux, expire ce mardi 18 mars à midi.

Pour rappel, une délégation d'une cinquantaine d'ouvriers occupe l'entreprise en liquidation "Lenoir et Mernier" de Bogny-sur-Meuse pour protester contre les conditions de fermeture de leur usine. Déterminés, ils menacent de déverser 500 litres l'acide chlorhydrique en Meuse s'ils ne sont pas entendus par les autorités françaises.

Vendredi, le sénateur-bourgmestre Richard Fournaux a rencontré les travailleurs et il a obtenu le prolongement de l'ultimatum jusqu'à ce mardi midi. Un laps de temps qu'il met à profit pour jouer les médiateurs en multipliant les démarches afin d'éviter la menace de pollution.

"Ce week-end, je me suis entretenu avec deux sénateurs français (Benoît Huré et Marc Lamenie), un député (Marc-Philippe Daubresse) ainsi que le responsable régional de la CFDT (Bertier). J'ai également écrit au président Nicolas Sarkozy afin de solliciter une intervention de sa part en vue d'apaiser le climat social qui règne dans cette entreprise et rendre espoir aux travailleurs touchés par cette fermeture".

Avec Belga

Nos dernières videos