A peine élu, le conseil municipal démissionne

(photo Reuters)

Quatorze des quinze élus d'un petit village français ont démissionné dimanche matin dès l'installation du nouveau conseil municipal. Motif: ils ne conçoivent pas de travailler sans l'ancien maire du village qui conduisait leur liste après deux mandats mais n'a pas recueilli suffisamment de voix le 9 mars.

Lors du premier tour des municipales, une seule liste de 17 noms pour 15 sièges avait été volontairement présentée aux électeurs de la commune de Cheviré-le-Rouge, une commune de près de 800 habitants située à l'est d'Angers. Mais, contre toute attente, le nom du maire sortant, Philippe Laureau, a été l'un des deux plus rayés.

Ce dernier a déclaré "être victime d'une cabale de quelques opposants qui n'osent pas monter leur propre liste". Il a estimé cependant avoir commis une "erreur politique" en déposant une liste de 17 noms pour 15 sièges.

Dimanche matin, l'annonce de la démission collective du conseil, prononcée dans la salle des fêtes du village, a donné lieu à de vifs échanges entre les élus et des électeurs qui estiment que leur choix n'a pas été respecté. Seul un élu a refusé de démissionner. "Ils se sont présentés, nous les avons choisi et ils refusent le mandat qu'on leur accorde. Est-ce qu'ils ont vraiment leur place au conseil? ", s'interrogait un habitant.

Le préfet a indiqué qu'il avait un délai de trois mois pour fixer de nouvelles dates d'élections. Avec combien de candidats cette fois?

Avec Belga

Nos dernières videos