DIVISION 3 NATIONALE

Un sacré renversement Sombreffe-Ligny Gembloux 74 78

23-18, 25-12, 7-25, 19-23.

SOMBREFFE-LIGNY : 27/70, 14/18 l.f., 21 f.p.; Renard, Opsommer 11 (1x3), Clavé 15, Schmit 22 (4x3), Batardy, Lalieux 2, Orban 2, Trevisan 2, Paturiaux 20 (1x3).

GEMBLOUX : 26/56, 17/26 l.f., 19 f.p., Legrand 4, Pirlot 19 (5x3), Lamquet, Creppy 3, Monin 13 (2x3), Pegg 7 (1x3), Benne 2, Seny 21 (1x3), Dehoux 9.

Quel retournement de situation! Menés de dix-huit points à la mi-temps, les Couteliers redressent la situation en un quart-temps avant de gérer les ultimes velléités sombreffoises. Blessé durant la semaine, Paturiaux est aligné dans le cinq mais c'est d'abord Dehoux qui profite du rebond offensif et Pirlot qui décoche deux premiers missiles : 6-10. La réplique est belle et cinglante. Opsommer en pénétrations et Clavé devenu inarrêtable, les Sombreffois écartèlent cette défense visiteuse : 20-16 à la 8e. Et ils profitent des carences gembloutoises pour creuser un 17 à 0 en six minutes. Clavé, Schmit et même Paturiaux à distance, il n'y a qu'une seule équipe sur le terrain, celle des Bleus : 39-18. Il faut trouver la parade et Alain Gaudry, remplaçant le coach Joël Froment en voyage scolaire, isole des shoots à trois-points pour tenter d'équilibrer ensuite le débat : 48-30 au repos.

L'écart est grand mais les Couteliers remontent sur le parquet plus déterminés que jamais. Le grand Seny s'applique consciencieusement, pousse son équipe, dirige avec Dehoux une belle défense de zone et, inexorablement, grappille le retard accumulé alors que les Sombreffois ne trouvent que très sporadiquement la faille. Bien plus, les Bleus s'époumonent en ne réussissant qu'un pauvre 3/22 aux shoots en dix minutes et commettant huit fautes. Même si Seny ne réalise pas le maximum sur la ligne des lancers, c'est lui qui égalise juste avant la 30e : 55-55. Gembloux rouvre la porte à l'entame du quatrième quart; Schmit s'engouffre et décoche quatre bombes pour maintenir son équipe à flot. Mais c'est alors Monin très serein qui, après Pirlot, démontre une belle adresse à distance pour clore le débat : 66-66 et 74-78.

Nos dernières videos