Football Promotion D

La bonne opération pour les Aischois Aische Couvin-M. 2 0

Arbitre : M. Assenmaker

Cartes jaunes : Dethier, Debourg, Bodart

Cartes rouges : Docq (2 c.j., 78e), Focan (rentrée aux vestiaires)

Buts : Dethier (1-0, 86e), Lindekens (2-0, 89e)

AISCHE : Lievens, Denil, Mercier, Trotoir (46e Hasni), Marchal, Filée, Debourg (90e Poels), Buangombo, Lamatina (81e Lindekens), Severino, Dethier

COUVIN-MARIEMBOURG : Focan, Docq, Saladin, Bodart, Diarra, Curia, Liévin, Dohet, Capacci (70e Avci), Potier (85e Corbisier), Fernandez (80e Antoine)

Face à des Fagnards qui voient désormais le tour final s'éloigner à grands pas, Aische a probablement assuré définitivement son maintien. Au terme de ce derby qui ne souleva que trop rarement les passions, chacun s'accordait à reconnaître que les Hesbignons n'avaient assurément pas volé les trois points. Des unités qui leur assuraient pratiquement de renouveler leur bail à l'échelon promotionnaire. Chez les Fagnards, par contre, la solidarité et l'envie de bien faire n'auront pas suffi à estomper les remous de coulisses vécus ces derniers temps...

Et pourtant, au petit café, les Mariembourgeois auraient sans doute pu prétendre à un petit avantage d'autant qu'ils paraissaient mieux maîtriser le jeu tout en alertant Lievens sur des actions de Fernandez, Liévin, Bodart ou encore Capacci. Ce n'était pas du grand art et Aische, dans un rôle secondaire, avait aussi loupé le coche par Trotoir, isolé au second poteau sur un centre de Lamatina mais aussi par l'incontournable Debourg dont l'essai fut sauvé par Focan au prix d'un joli réflexe. Cela étant, la première mi-temps ne restera pas dans les annales tant ce fut parfois confus à la construction avec de trop nombreuses approximations à la relance

Dethier resigne et... marque

Dès la reprise, les Aischois présentèrent un tout autre visage, plus conquérant mais aussi plus percutant en zone de finition. C'est ainsi que des essais de Dethier, Debourg et Denil (au four et au moulin) firent passer quelques frissons dans l'arrière-garde fagnarde où la charnière centrale Docq-Curia faisait parfaitement le ménage.

En face, Bodart, arrêté fautivement par Severino, aurait pu bénéficier d'un penalty avant que Dethier ne se retrouve, lui aussi, au tapis tout en héritant en prime d'une carte jaune pour simulation...

Cela ne perturba pas trop l'excellent attaquant aischois qui avait resigné pour une année supplémentaire avant le derby. Au contraire, il allait dynamiter la fin de rencontre en provoquant d'abord l'exclusion de Docq qui tackla un rien trop tard avant de faire la décision à quelques encablures du terme. D'abord sur une action amorcée par la paire Hasni-Lindekens (1-0). Et peu après, en servant Lindekens sur un plateau (2-0). Tout était dit dans un derby que les Aischois remportèrent logiquement...

Nos dernières videos