provinciale 1

Marquer sans attaquant... difficile! Herve Warnant 0 1

Arbitre : M. Lamboray

Cartons jaunes : Lisin, Lagrari; Micha, Gray, Vandenberg, Mommen

But : Hella (37e 0-1)

HERVE : Hervé Spronck, Collings (58e Wuidard), Ledoyen, Darimont, Léonard, Vanmeerbergen, Hensen, Geoffrey Spronck, Lagrari (84e Klein), Lisin, Gillet (58e Meys)

WARNANT : Wanet, Micha, Charlier, Liebens, Heudens (53e Vandenberg), Gray, Pirson, Heine, Mommen, Garcia (80e Longueville), Hella

Ah, si Herve pouvait compter sur un puncheur! Refrain connu à la Plaine des Sports... Un problème chronique qui a bien fait les affaires des Warnantois, qui effectuent un nouveau pas vers le tour final tout en restant invaincus en douze déplacements!

«Mais au vu de notre deuxième mi-temps, un nul aurait certainement été plus logique», regrettait Andy Piters. Une analyse confirmée par son alter ego, Jean-Guy Eyckmans. «Nous avons mal géré notre avance, concédait-il. En deuxième mi-temps, les espaces entre les lignes se sont agrandis et nous n'avons plus eu d'occasions.»

Et pourtant, Warnant aurait pu mener 0-2 après un petit quart d'heure. Mais Hervé Spronck en décidait autrement en sortant un étonnant réflexe sur une tentative de Jofray Hella à la 8e, et une deuxième fois encore en se jetant dans les pieds de l'attaquant hesbignon à la 11e. À la 25e, c'est une tête du petit Andy Garcia qui touchait le dessus de la barre transversale.

Herve reprenait ensuite un peu de poil de la bête et se créait deux superbes possibilités en l'espace de quelques minutes. Toutefois, Geoffrey Spronck ne cadrait pas sur une belle remise de Guillaume Léonard (30e). Quant à Denis Lisin, son envoi était intercepté par Nicolas Wanet (35e). C'est quasiment sur le contre qu'Andy Garcia offrait un caviar à Jofray Hella. Son tir croisé ne laissait aucune chance à Hervé Spronck (37e 0-1).

La deuxième période était à sens unique. Collings de la tête (48e), Meys, Spronck et surtout Ledoyen (76e) avaient l'égalisation au bout du soulier. Un Ledoyen dont le repositionnement en front de bandière mettait plus de pression sur la défense warnantoise. Mais Herve restait stérile...

Au contraire, les hommes de Jean-Guy Eyckmans auraient pu doubler leur avance en fin de match. Mais Jofray Hella, après avoir fait le plus dur en dribblant le gardien hervien, plaçait à côté! Comme quoi, il n'y a pas qu'à Herve qu'on loupe des occases. Une maigre consolation.

Nos dernières videos