promotion D

Un match nul grappillé à l'arraché Malmundaria Spa 1 1

Arbitre : M. Conotte.

Cartes jaunes : Ernst, A. Mathieu, Mignon, F. Nagui, Stassart, Bosak.

Buts : Gdowski sur pen. (67e, 1-0), L. Mertens (90e, 1-1).

MALMUNDARIA : Gallée, Offerman, Michel, Becker, Michel, Duthoo, Bachelet, A. Mathieu (63e Deniz), Papadopoulos, Blaise (77e Philippens), Gdowski (87e Caillet).

SPA : Mignon, Angelucci, F. Nagui, Coelen, Beurts (85e Azzouzi), S. Nagui, L. Mertens, Ernst, Raxhon (70e Bosak), J. Mertens, Ummels.

Le verdict tombait à la 90 e avec l'égalisation spadoise. Un match qui aura tenu en haleine les spectateurs venus assister au dernier derby régional. «Sur l'ensemble du match, c'est un score logique, commentait Robert Pelsser, entraîneur des Bleus. On a eu le mérite de prendre d'énormes risques en fin de partie et d'aller chercher l'égalisation avec nos tripes.»

D'entrée de jeu, les deux équipes montaient au front. La partie, animée et rythmée, offrait un beau spectacle. À la 22e, Offerman frappait sur Mignon, ensuite, c'était au tour de Bachelet et de Stassart de tenter leur chance, en vain. Du côté spadois, la plus belle tentative était signée Ummels mais il trouvait Gallée sur son chemin.

Au retour des vestiaires, les deux formations reprenaient le jeu de plus belle. C'était Malmedy qui prenait les devants grâce aux occasions enchaînées de Gdowski et de Duthoo. Il fallait alors attendre la 67e pour vivre l'ouverture du score. Blaise était poussé dans le grand rectangle. L'arbitre accordait un penalty aux Verts : Gdowski se chargeait de sa conversion (1-0).

Avec cette avance au marquoir, Malmedy prenait une sérieuse option sur la victoire. Les Verts continuaient de construire mais leurs efforts n'étaient pas récompensés. Tandis que Malmedy assurait son avance, Spa revenait dans la partie et se montrait très dangereux par l'entremise de Lionel Mertens puis de Bosak, qui signait ses premières minutes de jeu sous les couleurs des Bobelins.

Avec persévérance, les Bleus investissaient le grand rectangle adverse. Finalement, Soufyane Nagui bottait un corner prolongé par la tête de Lionel Mertens au fond des filets de Gallée (1-1). Tandis que le clan spadois exultait, les visages malmédiens se figeaient. Les Verts avaient eu toutes les cartes en main pour garder leur avance. «On méritait la victoire, pestait Philippe Médery. On a été plus consistants dans notre jeu. En menant, on ne pouvait pas être rattrapés. On pouvait encaisser à la 90e si on avait inscrit trois goals avant. On prend à nouveau ce but égalisateur sur une phase arrêtée. On méritait les trois points, sans critiquer notre adversaire, qui a brillé par son jusqu'au-boutisme.»

Nos dernières videos