Les verrues plantaires, bénignes mais contagieuses , affectent souvent les enfants et les adolescents.

Quand on détecte une verrue plantaire chez l'enfant, elle est déjà installée depuis un petit de temps. Elle pousse vers l'intérieur et ressemble souvent à un petit cor ou un durillon et passe donc inaperçue. Sa taille peut varier d'une tête d'épingle à une pièce d'1 €. Le poids du corps et le fait de marcher ont pour effet de l'enfoncer encore plus profondément. Généralement, c'est la douleur qui fait prendre conscience de sa présence.

Les verrues sont des affections de la peau causées par un virus de la famille des papillomavirus humains. Elles sont bénignes mais très contagieuses. Elles peuvent se propager d'une partie à l'autre du corps, se transmettre par simple contact d'une personne à l'autre ou indirectement en marchant pieds nus dans des endroits chauds et humides : piscine, salle de sport, plage...

Règles de base anti-verrues : ne pas échanger ses serviettes de bain, éviter de marcher pieds nus en portant des chaussons à la piscine. Parce qu'il est difficile pour les jeunes enfants de ne pas poser le pied au sol dans les vestiaires, certains dermatologues recommandent de leur laver les pieds, une fois rentrés à la maison, avec un savon germicide type Isobétadine. On peut fréquenter la piscine avec une verrue à condition de porter des chaussons ou un pansement imperméable pour éviter la contagion.

Quel traitement? Chez les enfants, deux tiers des verrues disparaissent spontanément en moins de deux ans. Il faut savoir qu'aucun traitement n'élimine complètement le virus. Une fois la verrue guérie, le virus demeure dans l'épiderme et peut se réactiver lorsque le système immunitaire est défaillant.

On peut se procurer en pharmacie et sans ordonnance des produits à base d'acide salicyque qui donnent de bons résultats. À appliquer régulièrement pendant quatre voire six semaines. Au fur et à mesure du traitement, on élimine les couches de peau infectée à l'aide d'une lime ou d'une pierre ponce.

En dermatologie, la méthode la plus couramment utilisée est la cryothérapie. : on décolle la verrue par le froid (- 196o). Si elle est située entre les orteils, le spécialiste applique de l'azote liquide. Plusieurs séances sont nécessaires. Pour une verrue très résistante, située au talon, il peut injecter de la bléomycine (assez douloureux) ou recourir à l'électrocoagulation ou au laser.

On peut essayer la méthode du ruban adhésif en toile : on couvre la verrue en renouvelant chaque fois que nécessaire et on découvre une nuit par semaine. En huit semaines de traitement, 85 % des verrues disparaissent.

L'homéopathie peut aider en renforçant le système immunitaire. La phytothérapie (chélidoine, écorce de bouleau et de saule...) et l'aromathérapie proposent elles aussi des remèdes naturels.Ca.D.

Nos dernières videos