Lorsque Drucker pose le chapiteau de «Tenue de soirée» sur la Grand-Place , il y a du beau monde sur scène, comme dans le public. Récit de l'émission évènement.

Samedi 15 mars, H-2, Grand-Place, 1 000 Bruxelles. Sur l'étincelant plateau de Tenue de soirée, l'effervescence commence à se faire sentir. Alors que Pagny s'échauffe les cordes vocales, les techniciens procèdent aux derniers essais lumières. Aux alentours, les caricaturistes et musiciens ambulants se plaignent de se faire, le temps d'une soirée, piquer la vedette. Les chanceux qui s'assoiront dans le public citent «la proximité avec les stars et la qualité du son» dont ils bénéficieront.

Il faut dire que l'émission, c'est l'événement télévisuel belge du moment. A quelques minutes du direct, Michel Drucker explique qu'il lui tenait à coeur de faire «un survol en 2h20 sur la belle Belgique et ses artistes». Une seule condition était requise : «cela devait être à la Grand-Place, nulle part ailleurs» et avec l'aide de la très appréciée Fabienne Vande Meersche, «que j'admire» et dont les éclaircissements politiques et culturels sur notre royaume n'auront pas été inutiles outre-quiévrain.

Dans la salle, tout le gratin est présent au sein d'un public impatient. Joëlle Milquet échange quelques mots avec Fadila Laanan, avant d'accueillir avec chaleur Freddy et Jean «Toots» Thielemans. Les festivités s'ouvrent très vite avec Maurane, étincelante sur Bruxelles du «grand Jacques», comme l'annonça Mimi. Florent Pagny, sur Mathilde, enchaîne avec une prestation correcte, sans plus, avant de remettre les pendules à l'heure par après avec une version revisitée du Port d'Amsterdam, devant un public conquis. La présence d'Adamo, celle de Plastic Bertrand et de sa petite famille, qui aura eu le mérite de faire bouger les ministres, de Jean Vallée (qui, bien que touchant sur Le plat pays, s'emberlificota un peu les pinceaux dans son texte) ou de José Van Dam, furent très appréciées. Côté sourires, les frères Taloche ont fait bien rire tout le monde, ce qui n'était pas le cas de la pourtant talentueuse Virginie Hocq.

Dans le même ton, on préférera Armelle dans Caméra Café que sur Les bonbons de Brel. Benoît Poelvoorde, retardé par un problème de voiture, débarqua finalement sur scène avec sa tête de delco défectueuse. Rires garantis. Très en verve le Benoît, de même qu'Eddy Merckx, qui rappela les fameuses valeurs du sport belge. Notons également les performances d'Hélène Ségara, Soha, Bruno Pelletier et Priscilla dont la présence était moins justifiée. L'émission, transmise à la fois sur France 2 et La Une constitua à coup sûr un bel hommage, qui permit de dépasser les clichés d'une Belgique, dont finalement samedi soir nous étions tous très fiers. A.C.

Nos dernières videos