Division 1: FC Bruges Brussels 1 0

Chavez sort le Club de l'ornière

Assistance : 26 408.Arbitre : M. Breda.Cartes jaunes : Gorius, Valgaeren.But : Djokic (1-0, 63e).FC BRUGES : Stijnen ; Priske, Maertens, Valgaeren, Klukowski ; Simaeys, Clement (45e Englebert), Leko ; Chavez (80e Capon), Djokic (80e Sonck), Sterchele.BRUSSELS : Werner ; Andic, Haydock, Zubar, Neziri ; Sorokin (79e Da Silva), Kouyate, Gorius, Zola (65e Landu Tubi) ; Gueye, Guterstam.

Malgré le 3 sur 12 du Club personne ne s'attendait à ce que le Brussels vienne refaire une partie de son retard sur Saint-Trond dans la Venise du Nord. Les hommes de l'ancien de la maison, Franky Van der Elst, se retrouvent, de fait, à 4 points des Canaris et 9 (!) de Mons. Même en cas de victoire à domicile contre le Germinal, samedi prochain, ils conserveront la lanterne rouge. Les Bruxellois ont pourtant osé jouer avec 2 avants et débuté la partie en évoluant fort haut, une option rare chez les visiteurs du Club.

« Nous concédons une défaite honorable, estimait Van der Elst. Les résultats de nos concurrents pour le maintien ne nous arrangent pas, mais on a embêté Bruges jusqu'au bout. On a eu les quelques occasions qu'on peut toujours prévoir, mais on n'a pas su les mettre au fond ». Les deux plus franches échurent à Guterstam, mais Stijnen réduisait une première fois bien l'angle et sortait un réflexe salvateur à l'entame de la seconde période.

Le boulot du portier flandrien ne fut pas énorme, mais a une nouvelle fois été déterminant quand on se souvient qu'il s'agit là de la 12e victoire des dauphins acquise par un seul but d'écart. « On méritait plus que ce petit goal au vu du décompte de nos occasions, notait un Jacky Mathijssen qu'on ne pouvait pas contredire cette fois. C'est toujours pénible dans ces cas-là de devoir guetter le coup de sifflet final ».

Olivier Werner y fut pour beaucoup, sur trois essais de Sterchele en première période notamment. Le jeune gardien du Brussels fut aussi secondé par son cadre que Daniel Chavez a secoué par deux fois. Le Péruvien, enfin débarrassé de ses problèmes de genou, avait obtenu la préséance sur Sonck (« c'est aussi le rôle d'un entraîneur de protéger un joueur quand il est dans une période creuse », expliquait Mathijssen). Il a livré un excellent match, comme le confirmait Sterchele : « Chavez a énormément participé à l'animation de la ligne offensive, ce qui nous manquait depuis quelques semaines ».

Mathijssen renchérissait à propos du jeune attaquant : « C'était un pari de le faire jouer, mais il a les qualités pour déclencher des actions décisives. Il a été déterminant en seconde période (NDLR : en amenant le but de Djokic par une tête piquée déviée par Sterchele) ». Une bonne nouvelle pour des Brugeois, qui gardent le contact avec le Standard, mais ont désespérément besoin de cette touche créative en l'absence de Blondel et Van Heerden.

Nos dernières videos