Division 1 Standard

Une victoire avec les jeunes du cru

Une victoire avec les jeunes du cru

(photo Belga)

Au Germinal Beerschot, Goreux a très bien complété un milieu de terrain liégeois exclusivement composé de jeunes joueurs formés au club.

C'est sous une pluie battante que les Liégeois se sont entraînés hier après avoir bénéficié, samedi, d'une agréable journée de repos, il est vrai juste un peu ternie par la victoire des Brugeois durant la soirée.

« Je vous avoue que je suivais le match à la radio, nous confie Réginal Goreux. Pendant un peu plus d'une heure, j'ai eu un petit espoir que nos rivaux laissent encore filer deux points. »

Vendredi soir, le jeune de Berloz a bien tenu son rang au sein d'un milieu de terrain dont la moyenne d'âge atteignait tout juste les 20 ans. Fellaini et lui viennent d'avoir 20 ans. Mulemo en a 21 et Witsel 19 ! Sachant que ces quatre lascars ont été formés au Standard, même si Fellaini est arrivé en fin de formation et qu'ils ont tous la nationalité belge, on ne peut que se réjouir pour l'avenir de notre foot.

« On se connaît évidemment bien puisqu'on a joué ensemble chez les jeunes, précise Goreux, mais jamais je n'aurais imaginé, qu'un jour, on serait ensemble en équipe première. Cela doit être très motivant pour ceux qui jouent actuellement dans nos équipes d'âge. »

La coupe, une parenthèse ?

Impérial en première période au Kiel, les Liégeois ont ensuite subi la pression des Anversois.

« C'est vrai, admet notre interlocuteur, mais on a bien géré les choses car, si le Germinal a eu la possession du ballon, ils ne se sont pas créé de réelles occasions. Nous nous sommes beaucoup parlé. C'est très important de se coacher mutuellement et de s'entraider. J'estime à ce propos que mon entente avec Marcos sur le flanc droit a bien fonctionné comme, à gauche, celle entre Dante et Mulemo. »

Le dédoublement des flancs orchestré par Preud'homme a effectivement rendu la phalange liégeoise très compétitive et lui a permis de faire un pas de plus vers ce que toute une région attend depuis 25 ans.

« On y pense, c'est sûr, confirme Goreux. Mais on sait aussi qu'il nous reste des matchs de haut niveau à prester pour y arriver. Disons que, vendredi, on était particulièrement heureux parce qu'on n'a vraiment pas apprécié le comportement des supporters anversois. »

Découvert par le grand public lors de sa montée au jeu salvatrice contre le Cercle de Bruges en coupe de Belgique, le jeune homme d'origine haïtienne retrouvera cette compétition demain. Une parenthèse ?

« Certainement pas, s'insurge-t-il, après notre exploit au tour précédent, nous avons la volonté d'aller au bout. Physiquement, nous sommes bien et on récupère toujours mieux quand on gagne, donc je ne crois pas que ce soit un handicap de participer à deux compétitions parallèles. »

Nos dernières videos