La saison de la pêche est réouverte depuis samedi en Wallonie. Le ministre Lutgen est optimiste. Il promet de beaux jours à ce loisir.

Après avoir connu plusieurs années de vaches maigres, le nombre de permis de pêche délivrés en Wa llonie a légèrement augmenté en 2007. C'est ce qu'a annoncé samedi tôt dans la matinée le ministre wallon de l'Environnement. Benoît Lutgen (cdH) participait à l'ouverture de la pêche à la truite sur l'Ourthe, à Houffalize, dans la province de Luxembourg.

En compagnie d'autres passionné(e) s de la pêche, il s'est réjoui de l'augmentation du nombre de pêcheurs en Région wallonne. Alors qu'il a diminué depuis 2000, une progression a été constatée de 2006 à 2007 : 914 permis supplémentaires ont été accordés. Selon Lutgen, cette augmentation est à mettre en parallèle avec les mesures qu'il a prises, comme par exemple la reconnaissance des «écoles de pêche». Actuellement, il existe 27 écoles en Région wallonne, dont 14 agréées officiellement. Elles dispensent des formations et organisent des stages pour environ 4000 jeunes.

Par ailleurs, le ministre Lutgen a exposé une série de mesures qu'il estime de nature à soutenir plus encore la pratique de la pêche en Région wallonne, dont le permis «jeune» qui va voir le jour. Il permettra à tout jeune de moins de 18 ans de pêcher gratuitement lorsqu'il est accompagné par un pêcheur majeur ou d'obtenir un permis de pêche à moitié prix pour pêcher seul.

Le ministre compte aussi créer des espaces «pêche pour tous» : deux projets visant à améliorer l'accessibilité des endroits de pêche pour les personnes à mobilité réduite ont déjà vu le jour en basse Meuse liégeoise. Par ailleurs, un permis «touristique» sera bientôt instauré. A un tarif réduit, il sera valable pour une durée de 14 jours consécutifs. Pour Benoît Lutgen, enfin, relancer la pratique de la pêche passe évidemment par l'amélioration de la qualité des eaux en Région wallonne. Et là non plus il n'est pas avare en projets et promesses.

Nos dernières videos