Obama refuse d'être vice-président de Clinton

Barack Obama et Hillary, le duo impossible. (photo Belga)

Barack Obama, candidat démocrate à la présidentielle américaine, a rejeté lundi l'offre de sa rivale Hillary Clinton d'être son vice-président. Il a mêmeironisé sur cette proposition alors que son adversaire ne le juge pas apte à être commandant en chef.

"J'ai gagné plus au vote populaire que le sénateur Clinton. J'ai plus de délégués, donc je ne comprends pas comment une personne qui est en seconde position peut proposer d'être vice-président à celui qui est en première position", a souligné Barack Obama, lors d'un meeting dans le Mississippi (sud), où des primaires démocrates auront lieu mardi.

"Si j'étais en deuxième position, je pourrais le comprendre. Mais je suis actuellement en première position", a-t-il dit.

Commandant en chef ou non?

"Lorsque Bill Clinton, en 1992, s'est vu proposer la vice-présidence, il a indiqué que le seul critère, le plus important critère pour être vice-président est que cette personne doit être prête à devenir commandant en chef" s'il doit remplacer le président, a souligné aussi Barack Obama.

"C'était son critère", a-t-il poursuivi, or l'équipe Clinton "vient de passer les deux, trois dernières semaines" à dire qu'ils n'étaient "pas sûrs que je sois prêt", a ironisé le sénateur de l'Illinois.

Un duo impossible

"Je ne comprends pas. Si je ne suis pas prêt, comment pouvez-vous penser que je serai un grand vice-président? ", a-t-il demandé.

Depuis plusieurs jours, Hillary Clinton agite l'hypothèse d'un "ticket" pour la présidentielle de novembre, où elle briguerait la présidence et son jeune adversaire la vice-présidence.

"Si vous les mettez ensemble, leur force est pratiquement impossible à arrêter", a même fait valoir samedi Bill Clinton.

Avec Belga