provinciale 1

À dix avec un Charbon vacillant Aubel Waremme 4 1

Arbitre : M. Laforge.

Carton rouge : Colson (12e).

Carton jaune : Humblet, Ceylan.

Buts : Alvarez (9e, 1-0), Petit (12e, 1-1), Charbon (40e, 2-1), Pinckaers (80e, 3-1), Charbon (89e, 4-1).

AUBEL : Colson, Pelsser, Mignon, Charbon, Wangermez (67e Beckers), Pinckaers, Winkin, Remacle, Lemaire, Chauveheid (80e Van Melsen), Alvarez (12e Lahaye).

WAREMME : Van Hove, Wladyka, Moor, D'Angelo (30e Humblet), De Smedt, Larocca (46e Ceylan), De Vierman, Petit, Melen, Qier (67e Preudhomme), Mascart.

Une exclusion et une suspicion de commotion : Aubel vit un véritable cauchemar en quinze minutes. Premier acte. Après l'ouverture du score par Alvarez (9e, 1-0), le gardien aubelois accroche Quentin Petit. L'arbitre a la main lourde : carton rouge et penalty (12e, 1-1). Second acte. Le Waremmien Raphaël D'Angelo éperonne Christophe Charbon (15e). Les deux gaillards voient trente-six chandelles et s'écroulent au tapis. Commotionné, D'Angelo cède le relais à Humblet (30e). L'ultime attaquant valide d'Aubel mord sur sa chique.

«Christophe est resté dans les "vaps" quinze à vingt minutes, raconte son entraîneur Claudy Chauveheid. On a eu très peur pour lui. On craignait la commotion.»

Indéniablement groggy, Christophe Charbon loupe le 3-1 juste avant la pause après s'être chargé à la 40e de donner l'avantage à ses couleurs (2-1) en ponctuant victorieusement une vingtaine de minutes outrageusement dominées par les Vert et Blanc. «Après avoir très mal entamé la partie, continue Claudy Chauveheid, nous avons exploité la faille majeure de l'arrière-garde waremmienne : les ballons dans le dos des défenseurs.»

Après avoir ingurgité un antidouleur, le Christophe Charbon vacillant redevient définitivement ardent en donnant ponctuellement le tournis à la défense des Wawas avec ses complices Christophe Winkin, Cédric Chauveheid et Raphaël Pinckaers. Malgré quelques escarmouches du Stade Waremmien, Aubel alourdit logiquement la marque dans les dix dernières minutes.

«C'était un drôle de match et certainement pas un bon match de notre part, conclut l'entraîneur aubelois. Finalement, nous nous en tirons plutôt bien après avoir évolué à dix pendant plus de 75 minutes. Le score est peut-être un peu forcé mais nous nous sommes quand même ménagés de nombreuses occasions.»